Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Procès 28 septembre/Claude Pivi : « Je suis prêt à toute confrontation dans cette affaire »

L’interrogatoire de l’ancien ministre de la Sécurité présidentielle, le colonel Claude Pivi, a repris ce mercredi 23 novembre avec toujours les questions des avocats de la partie civile. Pour une énième fois, il a été demandé à Claude Pivi s’il est prêt à être confronté aux victimes et témoins qui le chargent. A cette question posée par Me Amadou Oury Diallo,  Claude Pivi a répondu en disant : « je suis prêt à toute confrontation dans cette affaire ».

Mardi, Claude Pivi a déclaré qu’il n’était pas au stade le jour de la manifestation des Forces vives de la nation contre la junte dirigée alors par Moussa Dadis CAMARA. Ce jour, Grand CO, comme le surnomme ses intimes, dit qu’il était en mission dans la zone de Coyah. Après laquelle il est revenu à Conakry où il s’est limité à Bambéto avant de retourner au Camp Alpha Yaya.

Sur les questions relatives aux tueries, blessures et viols au stade 28 Septembre, lors de la répression de la manifestation, Claude Pivi a toujours répondu par « je n’en sais rien ». « Comment peut-on savoir si on n’a pas été… », ajoute-t-il parfois.

Claude Pivi dit également n’avoir jamais séquestré, ni pillé, lui qui est notamment poursuivi pour séquestration et pillage.

Il dit avoir appris que c’est Toumba, Marcel et Tiégboro qui étaient au stade. Il dit avoir cherché à arrêter Toumba. Mais il en avait été empêché par le président Moussa Dadis CAMARA qui lui avait demandé de laisser la commission d’enquête internationale s’occuper de l’affaire.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...