Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Procès 28 septembre : à la barre, Pivi plaide non coupable et réplique à Toumba

 » Je n’ai pas été au stade. Ce que je connais, je crois que c’est ça « , c’est par ces mots que Claude Pivi, ministre chargé de la Sécurité présidentielle sous Dadis, a terminé son rappel des faits. Lui qui a commencé ses explications par remercier le Président Mamadi Doumbouya pour avoir accéléré la tenue du procès.
Ce jour, Claude Pivi dit qu’il avait une mission présidentielle à Manéah. Selon lui, il devait traquer des éléments de l’armée qui s’étaient emparés des véhicules de la présidence.  » Très tôt le matin, j’ai quitté avec certains de mes éléments pour aller les traquer…« , A dit Claude Pivi.
En revenant de la mission de Manéah, il a pris la route Le Prince via Kagbelen et  Cimenterie. Son itinéraire l’a amené à Cosa et à Bambéto.  » C’est à Bambéto que j’ai entendu les gens crier et on m’a informé que certains militaires sont allés faire des dégâts au stade. J’ai donné des conseils aux gens en leur disant de rester devant leurs boutiques et de m’informer en cas de problème « , a relaté l’accusé.  » Je suis rentré au campJ’ai procédé à une verification de mes hommes. Je suis  rentré chez moi pour me reposer. Le soir, à 20 heures, j’ai vu les images à la télé et j’ai vu que c’était grave (…) « , a-t-il poursuivi.
Claude Pivi dit qu’il s’était ensuite rendu à la Présidence sise au camp Alpha Yaya.  » J’ai demandé au Président qui a envoyé les militaires au stade, il m’a dit qu’il n’en sait rien « , a dit Pivi. Après quoi, il a entendu des murmures disant que c’est Toumba, Marcel et le colonel Tiégboro qui étaient au stade.
 
 » Toumba a pleuré… »   
 
Face à la persistance des rumeurs,  Pivi dit avoir cherché à arrêter Toumba. Prenant pour témoin feu Korka Diallo et Mandjou Dioubaté.  » Toumba a commencé à pleurer en disant que  » j’ai travaillé pour le colonel Pivi, il n’a pas reconnu. »  L’accusé a poursuivi en disant que Dadis CAMARA avait décidé d’abandonner l’arrestation de Toumba et de laisser les enquêteurs internationaux se charger de l’affaire.
Quand le procureur le confronte avec les explications de Toumba, Pivi répond par non, qu’il n’a jamais été à Hambdallaye.  » Ce n’est pas vrai, lui et moi on ne s’était pas rencontré ce jour …. Peut-être c’est une autre personne qu’il a vue « , a-t-il renchéri.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...