Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Problématique de l’exécution des décisions de justice en Guinée : les choses sérieuses commencent ce 9 février 

L’un des talons d’Achille de la justice guinéenne, l’inexécution des décisions rendues par les magistrats guinéens est en ce moment combattue par le nouveau procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Charles Alphonse Wright. En témoigne la création le 2 février dernier d’une commission chargée du suivi de l’exécution des décisions de justice dans le ressort de la Cour. Une semaine après sa mise en place, cette commission mixte composée de magistrats, avocat, huissier de justice, gendarme et policier, tiendra sa première séance de travail du 8 au 9 février 2022.
«  À cette occasion, le procureur général invite tous les acteurs concernés à se mettre en rapport avec le parquet munis des réquisitions antérieurement signées par le procureur général sortant ainsi que tous les actes d’exécution y afférents. Il invite également toutes les personnes dont les demandes ont été introduite d’en faire autant « , lit-on dans une note du procureur Charles Wright adressée aux huissiers de justice, avocats et aux bénéficiaires des décisions de justice, titres ou actes exécutoires.
Dans la même note, Wright réaffirme  » sa volonté  » d’œuvrer à l’exécution de toutes les décisions de justice dans le ressort de la Cour d’Appel de Conakry. Cependant, il exprime son opposition aux prises illégales des montants dans les mains des citoyens pour l’exécution des décisions de justice rendues à leur faveur…
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...