Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Partenariat : La Banque Islamique de Guinée vole au secours de l’Université Général Lansana Conté

La Banque Islamique de Guinée (BIG) a fait un important don à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia ce lundi 9 août 2021. Il est composé des matériels bureautiques et informatiques. La cérémonie de remise s’est déroulée dans la salle de réunion du Rectorat de ladite université.

Dans son discours de bienvenue, le Recteur de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, Pr Manga KEITA a rappelé que depuis la création de son institution en 2005, elle a toujours bénéficié des appuis des partenaires au développement et des institutions financières. « Parmi nos partenaires, il y a la Banque Islamique de Guinée (BIG) qui s’est illustrée comme la plus fidèle avec les interventions les plus importantes et les plus durables. Il s’agit entre autres l’appui à l’école doctorale par la fourniture d’une centaine d’ordinateurs de bureau, la construction du niveau un du bâtiment qui abrite le département langue et civilisation arabe », a-t-il témoigné.

S’exprimant sur le contenu du don, Pr KEITA a expliqué qu’il s’agit de 20 imprimantes multiservices, 40 ordinateurs portables de marque ‘’Lenovo’’, 75 onduleurs, 10 vidéoprojecteurs, 19 armoires semi-vitrées, 10 bureaux directeurs un mètre 80, 18 bureaux avec retour 1 mètre 60, 18 fauteuils hauts dossiers, 19 fauteuils visiteurs, 136 chaises visiteurs avec accoudoirs et 5 écrans plats géants. « Au nom de l’ensemble des étudiants et du personnel de l’université, je remercie vivement la BIG et nous sommes convaincus que les bonnes relations qui existent entre nos deux institutions ne feront que se consolider et se développer davantage », a-t-il rassuré.

Prenant la parole, le Directeur Général de la BIG, Sidy DIEYE s’est réjoui de l’accueil avant de faire savoir que cela prouve à suffisance la considération du geste qu’ils ont bien voulu accorder au profit de l’université. « Nous sommes en train de consolider notre partenariat. Nous sommes très fiers d’accompagner l’université Général Lansana Conté de Sonfonia, parce que, c’est un temple de savoir. Si on veut éduquer notre jeunesse, notre population, il faut passer forcément par l’université. C’est pourquoi nous avons une considération sans fin à l’égard de tous les acteurs de l’université », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a annoncé qu’ils ont prévu d’autres choses pour accompagner l’université dans son développement afin qu’il y ait la performance et l’excellence à tout point de vue. « Au niveau des matériels informatiques, c’est un montant global d’un milliard 772 millions de francs guinéens. Pour nous, c’est un geste modeste mais, c’est important de marquer notre considération vis-à-vis de l’Université », a-t-il laissé entendre.

Pour sa part, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Aboubacar SYLLA a fait comprendre qu’il a tenu à être à cette cérémonie pour deux raisons essentielles. « La première, c’est pour témoigner tout l’intérêt que nous avons pour ce partenariat qui date de quelques années entre la BIG et l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia. La deuxième raison, est que ce geste n’est pas une première, il renforce la philosophie et la vision du président de la République qui souhaiterait rapprocher le monde économique et social de l’Université », a-t-il déclaré.

Dans la même logique, le Ministre Aboubacar SYLLA a affirmé que son souci est de faire en sorte que nos universités ne soient pas des fabriques des chômeurs et des désœuvrés mais plutôt, des gisements d’emplois et d’entreprises. « En tissant des relations avec la BIG, nous allons améliorer notre gestion et nous allons mettre en œuvre des programmes académiques qui seront compatibles aux besoins du secteur privé. », a-t-il dit.

D’après le Ministre Aboubacar SYLLA, Il faut que nos universités ouvrent sur le monde économique et celui de l’extérieur et cela ne peut être possible qu’en passant par le développement des moyens informatiques. « Le chef de l’Etat aime à le dire, l’Afrique en particulier la Guinée, doit tout faire pour ne pas rater la quatrième révolution industrielle et cela n’est possible qu’à travers l’université, qu’à travers l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation technologique. Tout ceci repose sur une maîtrise de l’outil informatique. Le fait que la BIG ait visé ce créneau, nous rassure et nous satisfait à plus d’un titre. L’équipement est très important mais, le plus important est le créneau visé par la BIG », a-t-il insisté.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :