Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ouverture d’un cadre de dialogue : le FNDC donne sa position 

Dans une note publiée ce lundi 21 mars 2022 dont une copie est parvenue à Guineenews, la coordination nationale du FNDC a salué l’ouverture des consultations des forces vives de la nation par le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Cet acte que salue le FNDC va dans le cadre de la création d’un cadre formel de dialogue.

Pour le FNDC, la transition est une situation d’exception marquée par la dissolution des institutions républicaines et la gestion de l’État par les autorités non élues par le peuple. La base fondamentale de la gouvernance doit donc selon lui être le consensus et le dialogue entre les acteurs de la vie de la nation.

Dans la même lancée, le FNDC a fait des propositions qui sont, selon lui, rentre dans le cadre de la réussite du dialogue annoncé entre le CNRD/gouvernement et les forces vives du pays, entre autres.

 La mise en place de ce cadre de dialogue permanent regroupant le CNRD, le Gouvernement, le CNT, les Partis politiques et la Société Civile en présence du G5, la supervision du cadre de dialogue par la CEDEAO à travers un facilitateur désigné par l’institution sous régionale. La prise en compte dans l’agenda des thématiques à aborder pendant le dialogue, des questions liées à la durée de la transition, à la rédaction de la constitution, au processus électoral et à la justice pour les victimes de la lutte contre le troisième mandat de Monsieur Alpha Condé

En fin la publication de la liste nominative des membres du CNRD qui pour le FNDC est le principal organe de gestion de la transition.

La coordination nationale du FNDC suggère en lieu et place des assises nationales, la prolongation du mandat de la commission provisoire de réflexion sur la réconciliation nationale pour qu’elle s’attèle à des consultations pour la période allant de 2016 à 2021 à l’effet de compléter son rapport et mettre en place la Commission définitive intitulée : Commission, Vérité, justice et réconciliation (CVJR).

Par ailleurs, la coordination nationale du FNDC rappelle qu’une Commission provisoire de réflexion sur la réconciliation nationale a été créée sous la gouvernance du régime déchu. Avec le soutien des partenaires, cette Commission avait organisé des consultations couvrant la période allant de 1958 à 2015 axées sur les 4 piliers de la justice transitionnelle : recherche de la vérité, justice, réparation et réformes institutionnelles.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :