Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

OIM/Labé : Remise de certificats de fin de formation professionnelle et d’équipement à 7 migrants retournés.

L’organisation internationale pour les migrations (OIM) à travers son bureau régional basé à Labé a procédé ce mardi 05 octobre 2021 à la remise officielle de certificats de fin de formation professionnelle et d’équipement de travail à sept (7) migrants ayant acceptés librement de rentrer au pays. Cette opération a été rendue possible grâce à une franche collaboration avec la direction du centre de formation professionnel (CFP) de Labé. La cérémonie s’est tenue à la présence des autorités administratives et de l’ensemble des partenaires de l’OIM.

Fidèle à ses engagements de venir en aide aux jeunes qui ont accepté de rentrer volontairement au bercail, l’OIM continue à mettre les bouchers doubles pour faciliter la réinsertion socio-professionnelle de ceux-ci. Pour ce faire, une fois au pays, l’OIM demande librement à ces jeunes ce qu’ils comptent faire afin de les aider à avoir une activité qui peut les permettre de rester en Guinée et de gagner dignement leur vie. Au nom de ces activités, il y a les boutiques d’alimentation, l’agriculture, la formation scolaire, la formation professionnelle, la coiffure, … Les migrants sont assistés selon leur propre choix. C’est ainsi, que les 7 bénéficiaires là, on choisi librement l’électricité bâtiment, la plomberie et la mécanique moto comme métier. Une formation qui vient d’être sanctionnée par un certificat à l’actif de chaque apprenant.

La formation des jeunes a pris une période de 6 mois selon Camara Ibrahima Sory le directeur du CFP de Labé : « au nom du ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploie je vous souhaite la bienvenue. Avec respect et considération, nous exprimons nos vifs remerciements aux donateurs du projet EUTF pour la participation de notre centre de formation professionnelle. Dans le cadre de la formation théorique et pratique des jeunes bénéficiaires dans les différentes filières. Avec l’accord relatif à l’exécution du projet EUTF entre l’organisation internationale pour les migrants (OIM) représenté par le bureau satellite basé à Labé et le centre de formation professionnel (CFP) Labé qui assure la formation théorique et pratique des bénéficiaires en plomberie – sanitaire, en électricité bâtiment et en mécanique moto. C’est pour la deuxième fois que le CFP de Labé reçoit les migrants de retour pour une formation de 6 mois dans les différentes filières déjà citées. Après les 6 mois de formation, la direction a eu la possibilité d’accorder 3 même 4 mois de stage à cause de la pandémie » soutient-il.

Pour ce faire, l’OIM s’est engagé à fournir la liste des bénéficiaires pour leur renforcement de capacité dans les différentes options ; l’OIM a supporté les coûts de la formation des bénéficiaires au CFP de Labé ; l’organisation a aussi facilité la prise en charge alimentaire (déjeuner et transport) des apprenants durant la période de formation qui est de 6 mois ; à surveiller l’assiduité des apprenants et évaluer le travail effectué par le partenaire d’exécution, recevoir et approuver à temps le niveau d’avancement de la formation et le rapport d’exécution déposé par le partenaire.

De son coté, le partenaire d’exécution s’est engagé à présenter à l’OIM les outils, le planning d’exécution de la formation avant le démarrage ; à organiser la formation théorique et pratique au profil des migrants, fournir aux apprenants référés les équipements et matériels nécessaire à la formation, à organiser la formation théorique et pratique au profit des apprenants, à préparer et remettre les kits, outillages d’insertion aux bénéficiaires après formation ; à produire un rapport d’exécution que l’OIM se réserve le droit de vérifier sur le terrain.

A sa prise de parole, Djènè Sangaré, la cheffe du bureau OIM Labé a replacé l’événement dans son contexte : « je voudrais tout d’abord au nom de la cheffe de mission de l’OIM Guinée vous remercier très chaleureusement pour avoir bien voulu vous joindre à nous dans l’objectif de couronner ces migrants retournés au bout d’une formation qualifiante sur mérite dans le métier de mécanicien moto, d’électricité et de plomberie. Dans l’esprit de réintégration durable, les migrants retournés en Guinée au compte de l’initiative conjointe EUTF – OIM pour la protection des migrants ; une assistance est mise en place par l’OIM en fonction des profils et des choix des bénéficiaires selon les opportunités disponibles » rassure-t-elle.

Une initiative hautement salué par Lancinet Sangaré le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de la préfecture de Labé et en même temps président du comité préfectoral de suivi des projets de migrants mis en place par l’OIM : « je commence mon intervention par remercier très sincèrement le directeur du CFP au nom de monsieur le préfet de Labé. Le CFP vient de faire preuve d’une compétence expérimentale avec cette formation de 6 mois pour les migrants retournés. Donc, merci au CFP. Quant à l’OIM, ces jeunes gens dont la tranche d’âge varie entre 24 et 33 ans au maximum, c’est une équipe jeune que Labé a gagné. Mais depuis leur arrivée, ils sont en train d’accompagner les migrants retournés sur tous les plans. Ils ont accompagné plus de 1 000 jeunes dans la région. Cela est un honneur pour cette jeune équipe. Le préfet me charge de vous dire merci » déclare-t-il.

Souleymane Diallo, l’un des bénéficiaires ne cache pas sa satisfaction : « je suis l’un des migrants retournés qui a bénéficié d’une formation auprès du CFP. Vraiment je remercie tout le monde, tous ceux qui nous ont soutenus dans cette formation. Je remercie le directeur du CFP, je remercie le personnel de l’OIM car cette formation nous est vraiment avantageuse. On est très content de l’accompagnement qui nous a mis en valeur. Je demande à mes amis de ne pas se lancer dans l’immigration clandestine, en tout cas moi je préfère maintenant aller par l’avion » a-t-il laissé entendre.

Manet Mamadou Moussa cet autre migrant qui a bénéficié d’une formation en plomberie sanitaire commence déjà à savourer les fruits de son labeur : « aujourd’hui je rends grâce à Dieu car le jour qu’on nous a ramené, j’étais sans espoir car je me demandais quoi faire maintenant. C’est ainsi que des gens se sont occupés de nous en nous mobilisant nous les migrants retournés pour demander à chacun ce qu’il voudrait faire comme métier. C’est ainsi que je me suis entretenu avec eux et on s’est compris. Aujourd’hui nous avons tous une situation. Ce matin là je viens de Dalaba où je procédais à une adduction d’eau dans un chantier, je ne me suis même pas lavé d’abord. Donc, ça va et je remercie les formateurs et je remercie les bureaux OIM partout en Guinée » se félicite-t-il.

 

Au terme de la rencontre, l’enseignement technique et professionnel a décerné un satisfecit au bureau local de l’OIM Labé.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...