Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré: une mère de famille incarcérée  pour avoir forcé sa fille à se marier

Pour avoir donné sans consentement sa fille en mariage, une mère de famille est incarcérée à N’2rékoré, la capitale de la Guinée Forestière. Selon nos informations, la fille en question est âgée seulement de 14 ans. Il s’agit de la jeune fille A.K. Les faits se sont produits la semaine dernière au quartier Horoya, dans la commune urbaine de N’Zérékoré.

La mère de famille incriminée aurait harcelé sa fille à se marier à un jeune homme, âgé d’une trentaine d’années.

Interrogé ce mardi 15 juin, le commandant Michel Kolié, chef brigade de l’Office de la protection des genres et meurs  (OPROGEM) au commissariat central de N’Zérékoré,  aindiqué : « Nous avons convoqué les parties. C’est-à-dire la maman, le père et son soi-disant mari. Nous avons mené les enquêtes mais je me réserve de vous dévoiler les secrets de l’instruction. On a conjugué les efforts pour envoyer la fille à l’hôpital pour être suiviei par l’action sociale. Les médecins nous ont livré un rapport médical légal que nous avons joint à la procédure ».

En charge des dossiers pour enfants au TPI de N’Zérékoré, Kabinet Keita, de son côté, revient sur l’affaire : « Cette fille, selon ses explications, n’a que 14 ans. Elle dit avoir subi assez de violences venant de sa maman pour qu’elle accepte ce mariage. Avec des menaces, elle a accepté malgré elle pour que le mariage ait lieu. C’est pourquoi la nuit de noce, elle n’a pas voulu obtempérer au désir de l’homme en question. Ça s’est terminé par des disputes et une bagarre est intervenue. A l’issue de cette dispute, les voisins informés sont sortis pour les séparer. C’est après que la fille ait pris la fuite et est allée se réfugier à un salon où elle a été coiffée ».

Comment sont-ils arrivés à la justice ?

Le juge pour enfant au TPI de N’Zérékoré, dans ses explications, dira que « C’est à l’issue de cette dispute je crois, quelle a tenté de se suicider en achetant des poisons utilisés contre les souris et rats pour se donner la mort. Cette dame (celle qui l’heberge au salon de coifffure) a été informée de ça et elle a décidé qu’elle ne peut pas garder une telle situation avec elle. C’est ainsi qu’elle a finalement conduit la fille au siège du Haut-commissariat des droits de l’homme basé dans la région ».

Le père de la victime, Sékou Konaté, rencontré au commissariat central, s’est abstenu de tout commentaire dans cette affaire.

Il faut rappeler que depuis le 09 juin dernier, Fanta Condé, la mère de la fille en question est encore détenue au commissariat central de N’Zérékoré où elle a été entendue sur procès-verbal.

Cependant le père et l’époux sont remis en liberté en attendant la tenue du procès prévu bientôt au parquet du TPI de N’Zérékoré.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :