Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré : un faux monnayeur de billets interpelé par la gendarmerie

La traque contre les hors-la-loi se poursuit dans la capitale de la région forestière. La gendarmerie territoriale a mis le grappin sur un présumé fabricant de billets lors d’une patrouille contre les détenteurs et consommateurs de stupéfiants. C’est un groupe de présumés bandits, composé de neuf personnes dont une fille qui a été présenté à la presse, ce mardi 15 mars 2022.

Conformément aux instructions du commandant de région de la gendarmerie de la Guinée forestière, les patrouilles nocturnes s’effectues tous les jours pour dénicher les malfrats jusqu’à leur dernier retranchement. Les résultats de ces opérations ont abouti à l’interprétation de neuf (09) individus par la compagnie de la gendarmerie territoriale de N’Zérékoré et la saisie de 520 000 GNF de faux billets, une quantité de chanvre indien et de poudre blanche de stimulant mental, deux pipes pour la consommation, deux pères de ciseaux”, a expliqué l’adjudant-chef Amadou Oury Lougamey, porte-parole de la gendarmerie.

Interrogé, le présumé fossoyeur, Mandjou Sissoko, a nié les faits dont il est accusé : “Je ne suis pas responsable de la fabrication de ces faux billets. C’est lorsque je rentrais chez moi aux environs de 00h, j’ai vu un caoutchouc noir déposé au rondpoint du grand marché. Je l’ai ramassé. J’ai vu qu’il y avait de l’argent dedans. Mais je ne me suis pas rendu compte que c’était des faux billets. Le matin, j’ai pris une somme de cet argent pour acheter un objet. C’est à partir de là qu’on m’a arrêté. Que je détiens du faux billet. J’ai dit que ce n’est pas du faux billet. On a fait sortir un billet vert de 20 000 GNF, on a fait la comparaison. C’est ainsi que je me suis rendu compte que ce sont des faux billets que j’ai. Je suis innocent, je ne connais même pas ce trafic”.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :