Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré : les acteurs de l’éducation prêts pour les examens nationaux

Le gouvernement guinéen, à travers le ministère de l’Education a dévoilé  ce jeudi 01 juillet le calendrier  des examens nationaux  de l’année 2021,  qui se dérouleront du jeudi 22 juillet au 01er août prochain. Dans la capitale forestière, les acteurs de l’éducation se disent prêts pour  les examens nationaux, après avoir bouclé les programmes.

Suite à la déclaration du ministre de l’Education, fixant la date des examens nationaux du 22 Juillet au 1er août 2021, Le directeur préfectoral de l’éducation de  N’Zérékoré, Moussagbe Diakite, a confié que son département pourrait bien aller aux examens, bien que la session soit écourtée cette année. Dans cet entretien accordé à notre reporter, il a aussi fait cas  de la réduction des centres d’examen, avant de rassurer en ces termes :

« La direction préfectorale de l’éducation de N’Zérékoré est prête pour aborder les différents de fin d’année pour la session 2021. De l’entrée en 7ème, au baccalauréat, en passant par le BEPC. Tous les programmes sont achevés. Et il y a longtemps même que les professeurs et les élèves sont en train de réviser. Jusqu’à l’heure où je vous  parle, je n’ai pas vu la situation des centres de N’Zérékoré, mais j’ai été informé qu’il y a eu réduction des centres d’examen. Et si tel est le cas, nous prendrons des dispositions conséquentes. Il faut être toujours prêt. Par exemple, quand tu prends un lutteur, il est toujours prêt à se défendre à n’importe quel moment ou lieu », a lancé Moussagbè Diakité, DPE de N’Zérékoré.

Pour s’enquérir du niveau d’avancement des programmes dans les établissements, nous avons rencontré quelques acteurs de l’éducation dont  Francis Kolié, proviseur du lycée-collège Alpha Yaya Diallo(AYD), un des plus grands établissements scolaires  de la préfecture de N’Zérékoré, qui a précisé que les cours sont à 98% dispensés.

« Chez nous, les examens peuvent valablement se tenir sans dérangement, parce que nous sommes à  plus de 98% du niveau d’évolution des programmes. Ça veut dire déjà que le baccalauréat peut valablement se tenir. Donc ça ne nous surprend guère », a-t-il indiqué.

Mawa Diané, directrice de l’école primaire Ossud, a aussi assuré que « le programme est à terme. Pour ça on a aucune inquiétude », a-t-elle dit.

Plusieurs élèves se disent toutefois  surpris par cette annonce et l’établissement des programmes. C’est le cas d’Elie Kolié, candidat au baccalauréat sciences maths.

« A ce que je sache, l’examen était prévu dans le mois d’août, on a informé récemment encore que c’est prévu dans le mois de juillet. Le baccalauréat était prévu pendant quatre (4) jours mais je vois qu’ils sont réduits à trois jours. On devait faire deux matières par jour mais voilà qu’ils ont augmenté à trois matières par jour. Nous avons vraiment été surpris. Comme c’est de la part du gouvernement, on ne peut rien dire. C’est bon », a-t-il expliqué.

Autre nouveauté dans cette session 2021, est que les examens nationaux débuteront cette fois par le baccalauréat unique et prendront fin par l’examen d’entrée en septième (7ème) année.

Cependant, le Syndicat National de l’éducation a pour sa part fustigé ce programme établi par le gouvernement et menace par ailleurs d’aller en grève si les arriérés de prime d’incitation ne sont pas payés.

Cette année, la session 2021 n’a duré que 7 mois au lieu de 9 mois en République de Guinée à cause de la Covid-19.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :