Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré :  l’armée engage des patrouilles pour sécuriser les frontières

Le commandement de la 4 ème région militaire de N’Zérékore, dans la dynamique de sécuriser les frontières terrestres du côté de Macenta, avec le Libéria, a lancé ce lundi une vaste opération de patrouille dénommée « Bec du perroquet » 
En effet, c’est avec un dispositif impressionnant des troupes au sol et d’équipements militaires, que cette opération, coordonnée par le général Mohamed Lamine Keita, commandant de la 4 ème région militaire et exécuté par le commandant des opérations Colonel Djibril Cissé, que cette opération a été déclenchée.
Celà fait suite à la menace djihadiste, la circulation des armes légères, mais aussi la disparition de personnes qui sont souvent rapportées par les populations des zones frontalières.
Rencontré par notre rédaction, Zoumaningui Théophile, de Koyama, raconte : « cette opération de l’armée est très salutaire, car nous sommes très inquiets. Ces derniers temps, nous avons enregistré des disparitions d’hommes. Mais aussi les rumeurs d’attaque nous  parviennent à chaque fois. Donc leur présence nous soulage et nous rassure. Mais nous demandons que ces hommes restent ici pour longtemps ».
« D’habitude, les rumeurs viennent mais cette fois-ci, c’est trop. C’est souvent les mois de juillet, août et décembre qu’on a des problèmes sécuritaires. Mais, cette fois, nous pensons qu’avec la venue de ces troupes, nous allons dormir en paix. Car depuis plus de trois semaines maintenant, j’ai perdu de vue mon jeune frère âgé de 21 ans. C’est pour vous dire combien de fois le renforcement du dispositif sécuritaire est salutaire, car c’est la première fois qu’on voit celà. Merci vraiment au général Keita », conclura Étienne Soropogui, citoyen de la sous préfecture de Koyama, préfecture de Macenta à la frontière du Libéria.
Interrogé sur les motifs de cette opération d’envergure, le chargé des opérations, le Colonel Djibril Cissé, précise:  » cette opération  s’inscrit dans la dynamique de la sécurité de l’intégrité territoriale, des personnes et leurs biens. Donc notre détermination et engagement à mettre hors d’état de nuire toutes les velléités et les mauvaises pratiques, pour que les populations soient en paix et sans relâche. Et cela en application des instructions fermes du général Mohamed Lamine Keita, commandant de la 4 ème région militaire. Il est important que nous veuillions à ça, car tous les fauteurs de troubles nous trouverons sur les chemins. C’est pourquoi, les hommes que nous avons positionnés resteront en place autant que cela sera nécessaire ».
A noter que la préfecture de Macenta, partage plusieurs postes frontaliers avec le Libéria. C’est pourquoi, la  sécurisation de ces lieux permettront à la population qui en ce moment est très inquiète à dormir en paix, surtout en cette période de grande pluie.
Les prochaines étapes seront les préfectures de Gueckedou et de Kissidougou.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :