Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré: l’appel de l’ex Fndc boudé, le gouverneur salue le «civisme» des populations

L’appel à manifester pour ce mercredi 17 août par le front national pour la constitution (FNDC), par ailleurs dissous par un arrêté du ministre de l’Administration du Territoire, n’a été observé à N’Zérékoré.

Les activités ont suivi toute la journée leur cours normal comme si de rien était. Une situation dont se réjouit les autorités administratives de la principale ville du Sud du pays.

Les dispositifs sécuritaires mis en place depuis le matin sont encore visibles sur les points stratégiques de la ville. Les habitants vaquent sans encombre à leurs différentes activités. Le marché hebdomadaire a encore fait son plein comme chaque mercredi. Pas de manifestants et aucun trouble à l’ordre public n’est signalé.

Du quartier Boma en passant par Dorota, Mohomou, Nakoukpala et Gbahana, des quartiers reconnus pour leur mobilisation à chaque appel de manifestation de l’ex-FNDC, n’ont connu aucun heurt ce 17 août.

« Je suis très fier du comportement civique des citoyens de N’Zérékoré. Ils ont compris la sensibilisation que nous avons eu à faire. À chaque sortie nous sommes obligés de sensibiliser la population par rapport à la violence. La violence ne résout rien. La meilleure façon de réclamer, c’est de le faire sans la violence », s’est réjoui Mohamed Lamine Keïta, gouverneur de la région de N’Zérékoré.

Malgré le calme qui y règne, des dispositions sécuritaires ont été quand même prises par les autorités.

« Les dispositions sont toujours prises. N’Zérékoré a trop subi pendant ces dix dernières années. Il y a eu trop de victimes. C’est-à-dire des pertes en vies humaines sans oublier les dégâts matériels importants qui ont été enregistrés. Donc la population a compris qu’il était temps de tourner le dos à ces violences inutiles », a-t-il salué.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...