Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré : après sa victoire judiciaire, Cécé Loua annonce une plainte contre la Mairie

La sentence est enfin tombée autour de l’affaire domaniale opposant Cécé Loua, ancien maire de N’Zérékoré au conseil communal actuel. Le Tribunal de première instance de N’Zérékoré a reconnu Mömö Loua, Moriba Loua, alias ‘’petit Damaro’’, Lorient Loua, Gbamon Loua, « coupables » hier vendredi de faux en écriture privée, deux ans d’emprisonnement assortis de sursis simples et au paiement d’une amende d’un million chacun, par le juge du tribunal correctionnel, Boubacar Sidiki Sylla.

Pour rappel, Cécé Loua a été accusé  »d’usurpation » d’un domaine de trois (3) hectares, donné à la Mairie de N’Zérékoré. Un Lycée d’excellence devrait être y construit depuis 2004  << pour faciliter la tâche aux élèves>> de ladite localité qui se rendait à N’Zérékoré pour l’école. Un projet qui n’a finalement pas été réalisé. La famille donatrice aurait donc demandé de leur restituer le domaine.

<< Le jugement qui a été rendu, en sa teneur reconnaît les prévenus coupables des faits de faux en écriture privée. L’action publique, pour la répression, les condamne à deux ans d’emprisonnement assorti de sursis simple et au paiement d’une amende d’un (1) million chacun. Au cours de la procédure, les prévenus ont estimé que c’est la famille Loua à Moulé, étant un grand propriétaire de terrains, qui a décidé d’offrir ce domaine à la communauté de Loulé. Malheureusement, le projet n’a pas vu jour jusqu’à ce qu’il quitte la tête de la commune. C’est maintenant qu’ils (famille Loua ndlr) voient d’autres personnes de particulier, alors que selon eux, c’était un bien destiné à l’utilité publique, ils voient des particuliers venir construire à titre individuel. La commune leur a soutenu que vraiment si c’est le cas, il faudra assigner M. Cécé Loua en justice>>, a expliqué Joseph Tenguiano, substitut du procureur de la République du TPI de N’Zérékoré.

Interrogé, Cécé Loua s’est d’abord réjoui de la décision judiciaire avant d’annoncer une plainte contre le maire de la commune urbaine de N’Zérékoré.

<< Ça ne m’a pas inquiété. Je savais que j’avais raison. Je les ai laissés faire leur plainte, parler dans les radios. Heureusement, hier 27 août, le verdict est tombé en ma faveur. Donc j’attends la rentrée judiciaire pour porter plainte à mon tour contre M. le Maire de N’Zérékoré qui représente sa commune. Parce qu’il a fait du faux. Même si on ira à la Cour Suprême, je poursuivrais cette affaire pour que la mairie me dédommage. Parce qu’il m’ont trainé dans la boue, ils m’ont traité de tout. Je vais les poursuivre>>, a martelé Cécé Loua.

À signaler que les prévenus ont brillé par leur absence à cette audience.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...