Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

New York-Bamako : un duel à distance entre les colonels Goïta-Doumbouya et la CEDEAO

Le chef de la junte guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya s’est envolé ce mercredi pour la capitale malienne, Bamako où il assistera ce mercredi 22 septembre à la fête commémorative du 62ème anniversaire de l’indépendance du Mali.

Arrivé dans l’après-midi à Bamako, après une heure 45 minutes de vol, le chef de l’Etat et tombeur d’Alpha Condé a été reçu au bas de la passerelle d’un appareil de la compagnie  »Air Mali » qui l’accompagnait par son homologue, le colonel Assimi Goïta, à l’aéroport international Modibo Kéita Sennou.

Juste après ces cérémonies protocolaires dues à son rang et le premier tête-à-tête entre les deux dirigeants au pavillon présidentiel de l’aéroport, le colosse de Conakry a déclaré à nos confrères de la presse malienne l’objet de sa visite en terre malienne.

« Je suis à Bamako aux côtés de mon frère, le Président Assimi GOÏTA, pour fêter l’indépendance du Mali et accompagner le peuple malien, qui est un peuple frère… La Guinée et le Mali constituent deux poumons dans un même corps. Pour moi, il est important d’être à Bamako pour fêter l’indépendance du Mali avec les frères maliens », a confié le président Doumbouya avant de mettre le cap sur le palais Koulouba en compagnie de son taiseux hôte, le colonel Assimi Goïta.

Faut-il rappeler que le sort des deux juntes sera demain au cœur d’une réunion extraordinaire délocalisée à New York (Etats-Unis). Une réunion qui se tient en marge des travaux de la 77eme Assemblée générale de l’ONU.

Et à mille lieues de là, quasiment au même moment, à Bamako, les deux présidents putschistes célèbrent, main dans la main, l’an 62 de l’indépendance du Mali. Sans doute leur manière à eux de répondre aux menaces de sanctions déjà brandies par le président de la CEDEAO, le général Umaro Sissoko Embalo contre eux. En raison, estime-t-il, du manque de progrès dans le processus transitoire devant aboutir au retour en Guinée et au Mali à l’ordre constitutionnel.

Le colonel Mamadi Doumbouya devra regagner Conakry demain dès après la célébration de la fête de l’indépendance, indique un communiqué de la Présidence de la République du Mali.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...