Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Nassouroulaye/Ratoma : neuf jours déjà que ce quartier est sevré d’électricité !

Depuis le mardi 31 mai, en fin de matinée, une grande partie du quartier Nassouroulaye et environs sont plongés dans une totale obscurité. Nous sommes dans la commune de Ratoma. Aux dernières nouvelles, nous apprenons qu’il s’agit d’une panne survenue sur le transformateur qui alimente la zone. Il serait naze et donc à changer. Quand ? Personne pour y répondre. Aucune communication n’est servie à propos. D’ici là, les populations broient du noir, au sens propre du terme. C’est un euphémisme que de dire que cette interruption de la fourniture d’électricité porte préjudice aux habitants de cette zone. Les centaines de clients de EDG qui y résident sont certes résignés jusque-là, mais loin d’être satisfaits. C’est le moins qu’on puisse dire. En ces temps actuels, la vie sans courant électrique est tout simplement inimaginable, même pour quelques heures, à plus forte raison une dizaine de jours d’affilée.

Et comme un malheur ne vient jamais seul, au déficit d’énergie s’ajoute un autre, tout autant essentiel à la vie de tous les jours : le manque d’eau.

La SEG étant totalement inconnue dans la contrée, les forages restent le seul recours que les populations utilisent pour s’approvisionner en breuvage. Et voilà que l’on tombe à nouveau dans un cercle vicieux des plus inattendus. Lesdits forages fonctionnent à l’électricité. Quand celle-ci manque, il n’y a pas d’eau à espérer avoir. Ce qui fait qu’au premier problème annoncé dans le titre, s’ajoute un autre : il n’y a pas d’eau aussi !

Un calvaire pour les populations qui supportent toutes ces privations avec un stoïcisme des plus remarquables. Pourvu qu’on en tienne compte pour leur redonner sans tarder, de la lumière qui va leur apporter de l’eau et de la vie. Pourquoi pas, qu’on en tienne compte également dans la prochaine facturation de leur consommation d’électricité. Une façon d’atténuer les nombreux préjudices que cette longue privation de courant électrique leur aura causés.

Vivement, que ce supplice s’arrête !

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :