Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Nabayagate : quand le procureur de la CRIEF retarde la libération d’Ismaël Dioubaté (avocat)

Alors que leur libération est ordonnée par la Cour suprême depuis mardi 12 avril, l’ancien ministre du Budget Ismael Dioubaté et la directrice administrative et financière du ministère de l’Enseignement technique, Evelyne Mansaré, restent encore en prison. En conférence de presse ce vendredi 15 avril, le bâtonnier Djibril Kouyaté a expliqué que c’est le procureur spécial près la CRIEF qui retarde leur mise en liberté. Aly Touré voudrait une expertise sur le bâtiment, objet du titre foncier présenté comme caution pour une mise en liberté de l’ancien ministre du Budget.

Pour les avocats, c’est une violation à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale.

La libération d’Ismaël Dioubaté et Evelyne Mansaré a d’abord été ordonnée par un juge d’instruction de la CRIEF. Mais le procureur Aly Touré s’est pourvu en cassation contre la décision du juge d’instruction.

Le 22 février dernier, Ismaël Dioubaté et Evelyne S. Mansaré avaient été inculpés, tout comme Tibou Kamara, pour un détournement présumé de près  de 132 milliards francs guinéens dans l’affaire dite Nabaya Gate. A la différence des deux premiers qui sont allés en prison, Tibou Kamara n’a été placé que sous contrôle judiciaire.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :