Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mise en détention de Dadis & Cie :  la mesure diversement appréciée à Kindia

L’ancien Président du CNDD, la junte qui a pris le pouvoir en Guinée à la mort du président Lansana Conté en 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara a été écroué ce mardi 27 septembre 2022. Alors que l’ouverture du procès sur le massacre de 2009 dans lequel il est inculpé avec d’autres hauts gradés de complicité de meurtres, de viols lors de ces événements…

À Kindia, ville située à environ 135 km de la capitale, cette situation divise les opinions.

Ismaël Camara : « franchement moi, j’ai trop peur. Emprisonné un ancien chef d’Etat dans les conditions de la maison centrale. J’estime qu’il fallait le placer en résidence surveillée jusqu’à la fin du procès. Cet acte ne fera qu’augmenter la frustration dans le pays. Combien de hauts dignitaires sont en prison sans jugement. Aujourd’hui encore, on emprisonne Dadis, Pivi et Tiegboro. Pendant qu’on ne sait même pas s’ils sont coupables ou pas. Pourquoi le général Sékouba n’est pas inquiété. Mais aussi, ceux-là qui avaient appelé à la manifestation. Il faut que les nouvelles autorités sachent s’y prendre. Nous avons la CEDEAO sur notre dos, le FNDC aussi est là. Cette autre situation vient se greffer, ce serait vraiment inquiétant. »

Amara Condé : « nous sommes d’accord qu’après 13ans, le procès se tiennent finalement. Cela va soulager les victimes mais aussi les parents des victimes.

Mais, je fustige la façon dont l’ex-président de la transition est traité. Nous souhaitons également que cela ne soit pas un procès pour distraire les gens. C’est-à-dire une manière de détourner les citoyens du vrai objectif, celui d’organiser les élections. »

Alpha Mamadou Diallo : « Je salue l’ouverture de ce procès qui était attendu depuis 13 ans par les Guinéens. J’encourage le CNRD, à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya à tenir bon. Parce qu’il s’agit d’une cause noble. Il s’agit de rendre enfin justice à des personnes qui ont été tuées, blessées dans leur dignité. D’autres sont devenus handicapés à vie. C’est en cela je salue la tenue de procès. Ce n’est pas un problème de personnes. Nous devons avoir confiance en autre justice. C’est pourquoi je souhaite que la justice puisse affirmer son indépendance par rapport à l’exécutif en ne disant que la vérité et le droit. C’est la seule voie pour arriver à une réconciliation durable et sincère. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...