Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ministères de l’Economie et du Budget : Moussa Cissé et Lanciné Condé prennent fonctions

Le président de la Transition a procédé à un changement de poste entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, et celui du Budget. Ces deux ministres, en l’occurrence, Dr Lanciné Condé et Moussa Cissé, ont pris service ce lundi 22 août 2022 dans leurs départements respectifs.

Avant d’être installé dans son poste de ministre du Budget, Dr Lanciné Condé, a décliné quelques résultats qu’il a pu réaliser lors des 11 derniers mois au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Au plan macroéconomique, dit-il, les réformes ont permis « l’élaboration de référence intérimaire prix ; l’extension de l’indice harmonisé des prix à la consommation au niveau des 7 autres régions administratives ; la réalisation des travaux préparatoires du RGPH4, la stabilisation du franc guinéen qui s’est apprécié et qui nous a protégés contre l’inflation ambiante. »

Au plan financier, a-t-il ajouté, il y a eu « la préparation et la réalisation des différents portefeuilles, projets et programmes et leur évaluation sur le terrain ; la reprise de la coopération dans le cadre des appuis projets avec les principaux bailleurs de fonds (Banque mondiale, BIG, BAD, AFD) ainsi que la mobilisation de 400 millions USD ; la signature de la convention d’utilisation des DTS reçus du FMI pour 284 millions USD ; un apurement historique des arriérés intérieurs de l’Etat ; la réduction de l’endettement du Trésor auprès de la BCRG auprès dont la situation est redevenue positive en faveur du Trésor de l’ordre de 643 milliards GNF ; la mobilisation exceptionnelle des ressources fiscales à hauteur de 83 millions USD ; la mobilisation de l’épargne intérieure par l’émission des premières obligations du Trésor à hauteur de 731,5 milliards GNF ».

Au ministère du Budget, Dr Lanciné Condé se fixe comme objectifs, notamment la réussite de l’élaboration de la Loi de Finances Rectificatives (LFR 2022) et de la Lois de Finances initiales (LFI 2023) ; la sécurité du patrimoine mobilier de l’Etat ; l’examen de la fiscalité portière et le problème du reste à recouvrer des impôts

Le ministre Secrétaire général du Gouvernement, Aboubacar Sikhé Camara a rappelé au nouveau ministre du Budget certaines actions qu’il doit mener. Il s’agit notamment de l’assainissement de l’administration fiscale, l’amélioration des recettes douanières et veiller à leur utilisation judicieuse et efficiente, la lutte contre la fraude fiscale et le détournement des deniers publics.

« Autre aspect sans des moindres, c’est la maîtrise de la gestion du mobilier, des matériels de bureau et des engins roulants qui font l’objet d’évasions massives au moindre changement politique intervenu dans notre pays. A cela s’ajoute le renouvellement volontaire et non fondé de ces outils par les nouveaux responsables des structures concernées », a-t-il ajouté.

Le nouveau ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Moussa Cissé, a également fait son bilan au ministère du Budget : « En matière d’amélioration des recettes de l’Etat, c’est le lieu de noter de manière cumulée, 13 747,27 milliards GNF de recettes liquides ont été effectivement mobilisés de janvier 2022 à date, soit 55% des prévisions des recettes de la LFI 2022 qui se chiffrent à 24 986,74 milliards. Les réformes urgentes et actions urgentes entreprises au niveau de la Direction générale des Douanes ont permis de mitiger les risques liés à la baisse des importations et le renchérissement des prix des produits pétroliers. On a pu opérationnaliser le fonctionnement du Port autonome de Conakry 24h/24. »

Désormais à la tête du ministère de l’Economie, il a promis « renforcer les compétences et les efforts autour de l’édification  d’une politique économique résiliente en faveur des populations. »

Lire vidéo :

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...