Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mesures d’expropriations : Quand le CNRD menace des investissements massifs en Guinée !

Dans le cadre de son opération de récupération des biens de l’Etat guinéen, le Conseil national pour le rassemblement et le développement (CNRD) vient de donner un ultimatum à certains administrateurs des « cités chemins de fer, de la cité police, de la cité douane, de l’imprimerie Patrice Lumumba et du domaine maritime situé sur la corniche nord », afin de débarrasser le plancher. Au plus tard le 10 février prochain. Délai de transfert de ces entités à l’Etat guinéen.

Ces saisies ne seraient que le début d’une vaste opération qui va s’étendre dans la durée, tant les biens spoliés à l’Etat seraient immenses. Toutefois, certaines de ces expropriations posent problème aux yeux de l’opinion. Il s’agit notamment des investisseurs qui ont des projets d’envergure en Guinée, à savoir ces Marocains et Chinois, du côté de Coléah et à la Camayenne.

Délester ces gens de ces domaines serait un très mauvais signal, qui risquerait de freiner l’investissement en Guinée. C’est du moins ce que pensent certains économistes. Même s’il faut prendre en compte que l’Etat a été parfois lésé dans l’établissement de certains baux emphytéotiques. Par la faute de fonctionnaires véreux.

Les crtiques soutiennent que les terrains obtenus par ces investisseurs pour dans le but de construire des logements à prix modérés n’a pas été respecté. Un appartement du même standing construit par le même opérateur coûte trois fois plus cher à Conakry qu’à Conakry. Une aberration que le CNRD ne comprend pas, mais pour autant faut-il aller jusqu’à la récupération d’un bien déjà vendu ?

Il faut rappeler que l’avènement du CNRD au pouvoir le 5 septembre 2021, a fait renaître l’espoir chez les Guinéens. Qui avaient le moral dans les chaussettes par la faute des dérives du régime déchu.

De cette date à nos jours, beaucoup d’actes forts ont été posés par la junte militaire au pouvoir pour rassurer les citoyens guinéens. Mais pour ce qui est de l’expropriation de ces domaines de l’Etat, quoique suscitant de l’espoir, la mesure est diversement interprétée. Comme nous l’avons mentionné plus haut. Elle oppose en effet pros et anti expropriations. Chaque camp y allant de ses arguments.

Mais pour dire vrai, le CNRD qui entend défendre les intérêts de la Guinée, doit surtout prendre des mesures qui aillent dans le sens de sauver les investissements, par ricochet les emplois des Guinéens.

Raison de plus pour nous, d’exhorter ceux qui ont la lourde charge de procéder à ces récupérations, afin qu’ils fassent le distinguo entre les investisseurs sérieux et ceux qui n’ont pour seule ambition d’accaparer les biens de l’Etat à leur profit.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...