Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Menace de mort contre le Procureur de la CRIEF : la justice ouvre une enquête judiciaire 

A la suite de la plainte déposée auprès du Procureur général près la Cour d’appel de Conakry pour menace de mort contre le Procureur spécial près la CRIEF et eu égard des pièces jointes à celle-ci, notamment le procès verbal de constat, le Parquet de Conakry vient de demander au Procureur de la République près le TPI de Dixinn l’ouverture d’une enquête autour de cette affaire.

L’annonce a été faite par Alphonse Charles Wright ce lundi 7 mars 2022, à Conakry. Selon le Procureur général, son Parquet a été saisi d’une plainte de Monsieur le Procureur spécial près  la CRIEF portant à sa connaissance des faits présumés de menace à son encontre.

« A la requête de Monsieur Aly Touré, il est écrit qu’au petit  matin du 3 mars 2022, aux environs de 6 heures du matin à son réveil, il a trouvé des papiers qui ont été glissés par des personnes non identifiées sous sa porte d’accès à son salon et sur lesquels sont écrits des mots et menace de mort », a expliqué le Procureur général.

Sans perdre de vue le fait que les yeux de l’opinion publique nationale et internationale soient rivés sur la Guinée depuis la mise en place de Cour de répression des infractions économiques et financières, le conférencier a dit que les magistrats, dans quelque juridiction que ce soit, sont convaincus de la portée de l’engagement en conformité avec leurs différents serments, et ont engagé des poursuites judiciaires à tous les niveaux.

« Ce qu’il faut rappeler le magistrat, dans l’exercice de ses fonctions, a besoin de la protection de l’Etat. C’est fondamental.  De ce côté,  les mesures sont déjà prises dans le cadre de la sécurité des magistrats qui évoluent au niveau de cette cour », a-t-il informé.

« Mais ce qu’il faut retenir comme leçon,  c’est que quelque part, l’intention, au-delà de toute forme de procès de porter atteinte à la vie d’un magistrat, est une circonstance aggravante. Parce que c’est dans l’exercice de ses fonctions que ces menaces de mort ont été faites. Et ces éléments nous montrent, à travers les informations recueillies, que ces menaces ont un lien direct avec les procédures qui sont en cours au niveau de la CRIEF », a poursuivi Charles Wright.

La Cour reste sereine

Au nom des magistrats du Parquet général, Alphonse Charles Wright a rassuré rester formel sur un principe : toute affaire judiciaire obéira forcément aux règles de procédure et aux droits des personnes suivies.

« Ça ne sert à rien d’user des entreprises malsaines pour penser pouvoir dissuader des magistrats convaincus de la pertinence de leur mission pour dire qu’on a gagné sur la justice. La violence n’a jamais eu raison sur la justice. L’abus n’a jamais eu raison sur la justice. Il faut que ces personnes sachent, et c’est le lieu de porter le message plus  haut, que le Parquet général, en collaboration avec les Parquets d’instance   et tous les officiers de police judiciaire œuvrera à ce que la lumière soit faite autour de cette menace », a promis le conférencier.

Au petit matin du jeudi 3 mars 2022, le Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières, Aly Touré, a retrouvé des feuillets à l’entrée de son salon. Sur ces feuillets, dit-on, étaient écrits ces différents messages : « Aly Touré, tu as touché à l’intouchable. Laisse-nous tranquilles,  sinon (…). Avertissement ! Une seule balle suffira ».

Comment ces écrits ont-ils pu atterrir au domicile de M. Aly Touré ? A partir de quoi ces menaces ont-elles commencé ? En voici entre autres questions réservées aux enquêteurs  de la Direction centrale de la Police judiciaire. Et le Parquet aura un regard de surveillance par rapport à cette procédure.

C’est du moins l’avis exprimé le Procureur général près la Cour d’appel de Conakry. « Parce que c’est déjà une peine perdue d’oser espérer que ce sont des menaces qui mettront fin aux poursuites judiciaires devant la CRIEF », a-t-il conclu.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :