Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Menace de grève à la SEG : un accord annoncé sur fond de confusion (syndicaliste)

Suite au préavis de grève du 9 mars dernier, les lignes semblent bougées entre le Syndicat National des Travailleurs et la direction générale de la Société des Eaux de Guinée (SEG). C’est du moins ce que rapporte à Guinéenews la syndicaliste Hadja Aminata Soumaré ce lundi 15 mars.

« La direction générale a dit qu’elle est d’accord sur le contenu de notre plateforme revendicative. Notre département de tutelle nous a envoyé un médiateur et nous attendons d’un moment à l’autre, la signature du protocole d’accord. Ce sont des droits sur lesquels, ils n’ont pas voulu faire de communication jusqu’à ce qu’ils soient pris à la gorge. Ils ne peuvent pas bloquer nos droits au même moment, ils nous menacent. Cela est incompatible ! Finalement, ils vont voir comment payer nos droits qu’ils dont ils ont bénéficié, eux-mêmes, depuis plus de 20 ans », a-t-elle dénoncé au bout du fil.

De nouvelles décisions qui attisent la tension

« Le week-end dernier, il y a des décisions qui ont été prises qui vont à l’encontre des travailleurs. Il y a des cadres qui ont été nommés comme des gestionnaires de pointage et de journalier dans les différents sites.  Il y a eu des créations de postes partout sur les sites pour nommer un agent comme gestionnaire de pointage et journalier. Pour le moment, nous n’allons pas nous disperser. D’ailleurs, cela ne va pas nous distraire et nous nous focalisons sur notre protocole d’accord. Nommer des maitrisards comme des caissiers, nous ne comprenons pas cela. La Direction générale a dit qu’il y a des difficultés dans l’entreprise mais, elle fait des promotions. Il y a des décisions dans lesquelles vous voyez que deux agents ont le même numéro matricule. Nous ne comprenons pas et cela ne fait qu’attiser la tension au sein de l’entreprise », a-t-elle déploré.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :