Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Me Kpana Bamba :  » Si nous permettons à la religion de rentrer…le droit s’enfuira par les fenêtres  » 

Tout est parti d’une question de Me Hamidou, avocat de la partie civile et  représentant de la Cour pénale internationale à ce procès sur les évènements du 28 septembre 2009. L’avocat a demandé à Toumba s’il savait que les faits intervenus au stade 28 septembre relevaient du crime contre l’humanité. Il n’en fallait pour faire bondir la défense qui a rappelé qu’il n’y a pas lieu de parler de crime contre l’humanité devant le tribunal criminel de Dixinn. D’autant plus que la Cour suprême, la plus haute juridiction du pays avait tranché sur le débat et que l’arrêt qui renvoie les accusés devant le tribunal ne parle jamais de crime contre l’humanité. Là-dessus, tous les avocats de la défense (ceux de Toumba et des autres ) sont unanimes.
Mais pour Me Kpana Emmanuel Bamba, si on est arrivé à la question c’est parce que le tribunal s’est laissé faire. Il n’a pas su recadrer l’audition de Toumba Diakité qui est allé au-delà des faits qui lui sont reprochés en parlant de la prise du pouvoir par le CNDD, mais aussi en parlant en arabe et en citant des versets coraniques. Or, Toumba n’est pas poursuivi pour ces faits.  » Or, nous ne sommes pas devant un tribunal islamique, ni un tribunal ecclésiastique « ,  a dit l’avocat et d’ajouter :  » Si nous permettons à la religions de rentrer par les portes de ce tribunal, le droit s’enfuira par les fenêtres « . Pour l’avocat, le tribunal doit prendre ses responsabilités et faire limiter les débats aux faits qui sont portés devant lui.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...