Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Me. Béa quémande la grâce d’Alpha Condé pour libérer le commandant AOB

Des sources carcérales rapportent que le Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, dit AOB, est malade depuis un certain temps. Une information que vient de confirmer son avocat.

Selon Me Salifou Béavogui, son client était avant-hier et hier à l’hôpital pour des soins. Et ce matin, dit-il, son état de santé s’est plus ou moins amélioré.

« Mais il faut toujours craindre le pire. Il est malade. Voilà quelqu’un qui a passé près de dix ans en détention préventive. La décision qui avait été prise contre lui en août 2012, a été annulée. Et aujourd’hui, il n’y a aucune condamnation contre lui. C’est un accusé qui est en attente de procès devant le TPI de Conakry 2 (Dixinn, ndlr). En attendant l’ouverture de ce procès, il est judicieux qu’il soit remis en liberté », a expliqué l’avocat.

Profitant de l’occasion, Me Béa a une fois de plus demandé « humblement et respectueusement » au président de la République d’accepter d’accorder son pardon au Commandant AOB et à M. Jean Guilavogui.

« C’est un dossier que nous avons défendu. Il y avait près d’une centaine de mis en cause. Aujourd’hui, ils sont tous libérés, sauf le Commandant AOB et Jean Guilavogui. Mme Fatou Badiar Diallo que nous avons défendue, qui était dans le même dossier que le Commandant AOB, a bénéficié de la grâce présidentielle. Donc, il n’y a pas de raison que le Commandant n’en bénéficie pas, sur le plan strictement juridique », a-t-il rappelé.

« Je demande humblement et respectueusement à Monsieur le président de la République d’accepter d’accorder son pardon à notre client pour qu’enfin, il puisse être libéré et qu’il se traite. Une fois de plus, je réitère cette doléance. Les mains au dos, je prie Monsieur le président de la République d’accorder son pardon au Commandant AOB qui souffre des saignements de la bouche aux narines. Donc, c’est extrêmement grave et dangereux, quand on sait que l’origine de ces saignements n’a pas encore été établie, à mon avis », a évalué Me Salifou Béavogui en concluant.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :