Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Massacre du 28septembre : Le ministre Charles Wright échange avec l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Troy Fitrell

Le nouveau ministre de la Justice & Garde des Sceaux, Alphonse Charles Wright, a reçu, ce lundi, à son bureau l’ambassadeur des États-Unis Troy Fitrell. Cette visite a été une occasion pour échanger sur les questions de coopération bilatérale et le respect de droits de l’homme, notamment la tenue du procès des massacres du 28 septembre.
A en croire au ministre de la Justice, depuis l’instruction du président de la République en ce qui concerne l’ouverture dudit procès, « les choses vont très vite. La preuve en est que nous avons réactualisé tous les textes et arrêtés qui déterminent les organes de pilotage d’organisation de ce procès. Nous allons dès demain faire la visite des lieux pour pouvoir évaluer dans le cas d’une mesure d’urgence quels sont les éléments qui restent à faire, parce que la position du gouvernement du président de la transition, c’est que notre pays doit désormais s’inscrire dans le respect des droits de l’homme sur toute sa forme ».
Par ailleurs, Charles Wright précise que les personnes qui sont poursuivies bénéficient de la présomption d’innocence, et en appelle à la responsabilité sociétale des journalistes pour traiter ces questions de procédure avec tact et responsabilité. Vous n’êtes pas sans savoir que lorsqu’il s’agit d’un procès de ce genre, il faut éviter de faire la désinformation au sein de l’opinion qui peut être de nature à créer des troubles qui n’ont pas de raisons d’être ».
Ainsi, le ministre de la Justice rassure que son département a,  » la capacité managériale de pouvoir mettre en exécution les […] instructions de Monsieur le président de la transition. Et je puis vous assurer sans le risque de me tromper que c’est la preuve que désormais la défense des droits humains au niveau de la justice guinéenne est une réalité ».
Toute chose que l’ambassadeur des États-Unis, a apprécié et a réaffirmé tout son soutien. « Nous sommes très contents du décret et aussi des plans du ministre pour cette procédure parce que après plusieurs années, on peut enfin avoir  la justice de cet évènement. Nous sommes en train d’explorer l’opportunité de donner l’appui pour cette procédure mais aussi pour tout le système de justice en Guinée », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis Troy Fitrell.
Au terme de la rencontre, Charles Wright a indiqué le droit de chaque Guinéen compte pour le ministère de la justice dans la tenue de ce procès. « Que ça soit les personnes poursuivies, ou les personnes qui sont constituées partie civile, les témoins qui doivent bénéficier de la protection et tout, le ministère est en train de réfléchir par rapport à toutes ces questions  pour le bien-être de la justice dans notre pays « , a-t-il rassuré.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...