Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Marche pacifique du 23 juin : l’UFR interpelle les municipalités sur leurs responsabilités 

Comme le voudrait la bienséance qui sied en la matière en pareille circonstance, les meneurs du Front national pour la défense de la Constitution ont adressé des lettres d’information aux municipalités qui doivent être traversées par sa marche projetée pour le jeudi 23 juin prochain.

Une actualité qui s’est invitée à l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces républicaines ce samedi 18 juin 2022. Selon  le Secrétaire exécutif de l’Ufr qui s’adressait aux maires de Conakry, ce sont des citoyens guinéens qui demandent à manifester. Et donc, pas la peine de suivre « ceux qui ne sont pas légitimes ».

« Vous n’avez de compte à rendre qu’à la population à la base. C’est une partie de cette population qui demande à manifester. Vous ne devez pas avoir une contrainte outre la volonté de cette population. Sinon, vous auriez échoué. Vous n’aurez pas rempli votre rôle en tant que maire de communes légalement constituées, élus de cette population », a lancé Saikou Yaya Barry.

De l’avis de cet ancien député de la huitième législature, quelqu’un qui n’est pas élu ne devrait pas influencer un élu local. « Le maire est totalement souverain en matière de manifestation. Il n’est pas soumis au ministre de l’Administration du territoire. Il est un collaborateur du ministère de l’Administration du territoire. Il ne doit pas avoir de diktat du ministère », a-t-il expliqué.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :