Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Marche du FNDC : les citoyens ont des avis partagés

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) entend organiser une marche pacifique  et citoyenne ce 23 juin 2022. En prélude à cette journée, notre rédaction a rencontré quelques citoyens.
A Conakry, cette sortie est diversement appréciée. 
Pour Ibrahima Barry,  vendeur de chaussures : « Moi, je pense que c’est l’engagement qu’ils n’ont pas respecté. Ils ont dit qu’ils vont organiser les élections libres et transparentes et rendre le pouvoir le plus vite possible. La transition ne doit pas être longue çà doit être courte. D’autres font six mois d’autres une année ça ne doit pas dépasser çà.  Selon moi cette marche est normale  c’est leur droit ».
De son côté, Maurice : « Nous nous sommes contre ça et je pense que tout le monde est contre ça. C’est un faux débat. Moi ce que je pense, le FNDC était là pour défendre la Constitution. Ils doivent revoir leur position. Tant que le FNDC reste politique, il le ne peut rien. Tous les pays du monde ont besoin des sociétés civiles fortes mais on ne peut pas être fort pour se faire associer à la politique. Le FNDC devrait être avec les citoyens libres pas avec les politiciens. Les politiciens sont tous des menteurs et Manipulateurs. Le FNDC a perdu sa valeur c’est ça la vérité ».
En ce qui concerne Henry Haba : « Moi, je ne comprends pas pourquoi le FNDC veut faire sortir les gens dans la rue. Le FNDC a changé sa position, c’est pourquoi, il n’a pas une position idéale avec le CNRD. Il a voulu toujours rester à dicter son devoir de la rue. Le CNRD est venu pour juste un laps de temps pour permettre à tout le monde de voir ce qui se passe aujourd’hui. Quand le FNDC est venu il devait être à la marche du CNRD. Parce que quand on parle de société civile, c’est pour que les personnes là soient liées avec le gouvernement. On ne s’oppose pas avec les gouvernants. On les critique je suis d’accord mais ils ont parlé de FNDC qui est le front qui défend la constitution. Aujourd’hui, il n’y  a plus de constitution. Le FNDC devrait passer par d’autres fronts pour discuter sur des trucs comme ça. C’est pourquoi ils sont disqualifiés. Les Sano ne sont plus là-bas ils savent que ce sont des causes perdues. C’est tellement politique qu’ils se sont alliés à des partis  politiques surtout à UFDG. Demain,  il faut voir si ça doit sortir tu verras que c’est UFDG qui est dans la rue pas le FNDC. »
Quant à Bountouraby Sylla vendeuse de riz : « Moi, je ne suis pas pour cette marche. Parceque c’est une situation qui tourne toujours mal. Les enfants vont encore sortir dans la rue. S’il y a un problème qu’ils le règlent à l’amiable mais ici quand on dit marche pacifique ça termine toujours mal. Ils font des grèves. Qu’ils nous laissent continuer nos activités, la Guinée va assez mal comme ça. Ils vont sortir quand ça tourne mal, nos activités seront bloquées pour quelques jours, a-t-elle indiqué.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :