Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Marcel Guilavogui : « Je n’ai jamais été au stade »

À la barre du tribunal criminel de Dixinn, à la suite de Moussa Tiégboro CAMARA, Marcel Guilavogui a rejeté en bloc son implication présumée dans le massacre intervenu le 28 septembre 2009. L’ancien garde de corps de Moussa Dadis CAMARA est catégorique ; il n’a jamais été au stade le 28 septembre 2009. Et quand son co-accusé Moussa Tiégboro CAMARA dit l’avoir aperçu à la sortie du stade, il croit que celui-ci s’est trompé.  » Vous avez écouté le colonel, il a plusieurs versions sur ma présence au stade… Cela confirme que je n’ai jamais été au stade « , a-t-il dit.
Dans l’ordonnance de renvoi, feu Jean Marie DORÉ accuse Marcel Guilavogui d’être de ceux qui étaient impliqués dans la répression de la manifestation au stade.  » Jean Marie Doré, je ne l’ai jamais rencontré, on ne s’est jamais salué. Comment peut-il dire que c’est moi Marcel qu’il a vu au stade « , a-t-il interrogé. Il dira presque la même chose à propos de Sidya Touré qui indique également l’avoir vu au stade.  » Qu’ils viennent témoigner devant la cour « , a-t-il dit à propos de Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo qui l’accuseraient l’avoir vu au stade. Pire, les aurais empêché d’être admis à la clinique Ambroise Paré.
Selon Marcel Guilavogui, le 28 septembre 2009, il était blessé à la suite d’un accident dont il a subi à Kipé. Ce qui l’avait d’ailleurs conduit à la clinique Ambroise Paré pour des soins.
 
Règlement de compte
Marcel Guilavogui croit être victime d’un règlement de compte de la part de la transition version Sékouba Konaté. Accusé dans un premier temps de rébellion, il sera libéré avant d’être mis en prison pour son implication présumée dans le massacre du 28 septembre. Il croit que certaines autorités militaires comme le général Sékouba Konaté et feu général Nouhou Thiam.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...