Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mamou : la justice condamne un présumé braqueur et libère d’autres prévenus

Pendant 3 jours, le tribunal de première instance de Mamou a traité, en audience criminelle, huit affaires. Ce sont des affaires de viol, vol à main armée, incendie, assassinat, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Les accusés ont été fixés de leur sort dans la soirée de ce vendredi 17 juin.

Dans le premier dossier, ce sont Ousmane Diallo, Diouma Camara, Ibrahima Sow (qui était activement recherché et qui s’est rendu de lui-même au juge d’instruction) et Koto Baïlo Herico Barry qui étaient poursuivis pour vol à main armée et complicité. Les faits remontent au mois de mars dernier dans la sous préfecture de Timbo où des citoyens maliens avaient été braqués. Le véhicule KIA qui a servi à l’attaque avait été traqué puis abandonné dans la brousse.
La police qui connait le propriétaire du véhicule a interpellé Ousmane. Dans l’interrogatoire Ousmane a dénoncé Diouma Camara, Baïlo Herico et Galando.
A la barre, les accusés ont nié les faits portés contre eux. Ousmane Diallo indique qu’il était le propriétaire du véhicule. Mais, qu’il avait revendu le véhicule à 20 millions à Ibrahima Sow.
Ousmane Diallo ajoute qu’il a revendu aussi un second véhicule Cangoul à Ibrahima Sow. Ce véhicule avait été arraisonné avec un boeuf et une moto à bord à Berteya dans la sous préfecture de Soya.
Ibrahima Sow a rejeté les déclarations de Ousmane. Il soutient qu’il n’a jamais connu Ousmane.
Le témoignage du gendarme Samba Djouma Camara a édifié le tribunal sur les liens des deux accusés.  » Les deux là se connaissent. Je les ai vu ensemble dans un garage. Ibrahima m’a même offert 15000gnf. Une nuit, vers 3h, Ousmane m’a appelé pour  m’informer que Ibrahima lui a informé que le véhicule Cangoul a été arraisonné. A l’arrestation de Ousmane, Ibrahima a fait un dépôt de 5 millions dans mon compte pour remettre à Ousmane. Je lui ai réclamé le transport, il m’a dit de faire un retrait de 100000gnf sur son compte » a expliqué le gendarme.
L’avocat Maître Abdoulaye Keita la défense de Ibrahima Sow s’est étonné du rôle joué par le gendarme dans cette affaire  » est ce que c’est votre travail ça? » a t’il demandé. « Oui! j’étais dans la mission d’un gendarme » a répondu Samba Djouma. L’avocat de rétorquer  » dites que ce sont vos protégés ! » Le ministère public de répliquer  » objection Monsieur le Président ! Celui qui est devant n’est qu’un simple temoin et non un accusé. Donc des questions sur les faits« .
Dans ses réquisitions, Souleymane Kouyaté le représentant du ministère public dans une brève réquisition a recquis 5 ans de prison ferme contre Ousmane Diallo et Ibrahima Sow. Il a sollicité la relaxe de Diouma Camara et de Koto Baïlo Herico.
La défense a fustigé le résumé tronqué du réquisitoire du ministère public qui n’a jamais démontré la culpabilité des accusés.
Oumar Diallo le président du tribunal a retenu Ousmane Diallo dans les liens de la culpabilité de complicité de vol à main armée par fourniture de moyens et lui a condamné à 5 ans de prison ferme. Il a acquitté Diouma Camara et Koto Baïlo Herico Barry pour faits non imputables et Ibrahima Sow au bénéfice du doute. Il a enfin ordonné la confiscation du véhicule.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :