Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mamou : flambée généralisée des prix après l’augmentation du carburant

Quelques jours seulement après l’augmentation du prix du litre du carburant à la pompe qui est passé de 9000 à 11000gnf, les prix des produits et services ont consécutivement connu une forte hausse ces derniers jours à Mamou.

Cette situation est aussi aggravée par la spéculation entretenue par des commerçants grossistes qui ont arrêté la vente des produits pour créer la rareté a t-on appris sur place.

Au grand marché de la ville, le sac de sucre est vendu à 460 000gnf. Quant au sac de farine, il est passé de 315 000 à 330 000gnf.
Le prix d’un changement de pick-up en bois de chauffe est passé de 270 000 à 315 000gnf.
Le paquet de 25 sachets d’eau minérale est passé de 5000 à 6000gnf.
Le kilogramme de viande est passé de 40000 à 45000gnf.
Le pot du riz local est passé de 2500 à 2750gnf.
Le pot de riz importé est passé de 1500 à 2000.
Le sac de riz de 50kg est vendu à 350000.
Le bidon d’huile végétale de 20 litres est passé de 280000 à 330000gnf.
Le transport vers toutes les destinations de moins de 50 kilomètres a été rehaussé de 5000gnf.
Le transport Mamou-Conakry est passé de 100000 à 120000gnf.
Les conducteurs de taxi-moto ont aussi augmenté le coût de leurs services. 500 à 1000gnf ont été augmentés sur les prix des tronçons.
Un plat de riz dans les gargotes  ( plat simple, sans viande ni poisson ) est passé de 5000 à 7000gnf.
Un tas de gingembre vendu à 2000, est passé à 5000gnf.
Le sac de charbon est passé de 40000 à 45000gnf.
Le bidon de pâte d’arachides qui était acheté à 320 000,  est vendu actuellement à 370 000 au marché hebdomadaire de Timbo.
A cette allure, si le gouvernement ne prend pas de dispositions au bon moment, on risque d’assister à une paupérisation généralisée de la population .
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :