Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mali : pour un vol présumé d’arachides, il brûle les mains de son enfant

Ce crime d’une rare violence s’est produit dans la sous-préfecture de Dougountouny relevant de la préfecture de Mali au nord-est de la région administrative de Labé. Il s’agit d’Amadou Diallo, un père de famille qui aurait détruit les mains de son garçon Alpha Oumar Diallo, un mineur de seulement 08 ans pour un vol présumé d’arachides. La violence des brûlures a fait apparaître les ossements des mains de l’enfant qui, selon les médecins, sont complètement foutus, a appris guineenews.

Selon des informations concordantes recueillies çà et là, ce crime qui a éclaté ce week-end se serait produit il y a quelques jours de cela. En effet, après avoir constaté la violence de son acte, le papa aurait conduit l’enfant en pleine brousse où il l’aurait ligoté et abandonné. C’est un chasseur qui aurait retrouvé le mineur et l’a ramené en ville alors que les mains de l’enfant étaient déjà dans un état de décomposition très avancée.

Joint au téléphone ce dimanche matin par Guineenews, Aliou Mali Diallo le sous-préfet de Dougountouny apporte des précisions. « Il s’agit de Amadou Diallo du district de Dara qui a brûlé les mains de son enfant Alpha Oumar Diallo âgé de 08 ans pour dit-on un vol d’arachide. Il aurait attaché les mains du mineur avant de les brûler. Après, il l’a caché pour éviter d’attirer l’attention des citoyens de sorte que c’est difficilement que l’affaire a éclaté au grand jour car il faisait usage de tous les moyens possibles pour masquer le crime. Donc, c’est ce qui a éclaté et l’enfant a été évacué d’urgence à l’hôpital régional de Labé », explique-t-il.

Le présumé auteur de ce crime est dans les locaux de la gendarmerie de Mali qui aurait pris le dossier à bras le corps. A la question de savoir avec quoi et comment il a brûlé l’enfant, le sous-préfet reste très prudent. « On a été unanime que la brûlure là n’est pas l’effet unique de l’eau chaude car les os avaient apparu sur l’une des mains de l’enfant. Voilà pourquoi on s’est dit que ce n’est pas seulement de l’eau chaude, tout en sachant qu’une brûlure à l’eau chaude est très grave et une brûlure au feu est également très grave. Donc, on attend l’aboutissement des enquêtes » soutient Aliou Mali Diallo, le sous-préfet de Dougountounny.

Au service de la traumatologie de l’hôpital régional de Labé, le médecin qui a reçu l’enfant est très clair. « Nous avons reçu un enfant dans notre service avec des plaies septiques très graves au niveau des deux mains. Mais, on nous a fait savoir que c’est suite à une brûlure par eau chaude. Malheureusement, les deux mains sont complètement foutues, c’est-à-dire les mains sont devenues irrécupérables» précise Docteur Abdourahmane Diallo.

Il faut signaler que selon nos informations, la victime vivait avec son père et sa marâtre car ses parents biologiques seraient en séparation de corps depuis un bon moment.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...