Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lutte contre le détournement des deniers publics :  ils ne l’emporteront pas au paradis (Edito)

Plusieurs anciens grands commis de l’État, dont Dr Ibrahima Kassory Fofana ont été inculpés par la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief), puis écroués à la Maison centrale, ce mercredi, pour des faits de détournement de deniers publics, de corruption et d’enrichissement illicite, j’en passe et des meilleurs. Ces personnalités qui ont fait la pluie et le beau temps sous le règne d’Alpha Condé, seraient rattrapées aujourd’hui par leur passé peu orthodoxe. Il revient toutefois à la justice de séparer le bon grain de l’ivraie, pour que les coupables de concussion ne puissent pas emporter leur butin au paradis.

C’est au terme de trois jours d’auditions, très tendues, devant la direction des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale, que quatre anciens membres du gouvernement déchu, ont été mis en examen par la Crief. Suivra ensuite leur mise sous mandat de dépôt.

Il s’agit de l’ancien Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, du Dr Mohamed Diané, de Oyé Guilavogui et de Zakaria Koulibaly.

Toutes ces personnalités ont en commun d’être des caciques de l’ancien parti au pouvoir. Dont l’influence sous le régime déchu, se passait de commentaire. Des positions dominantes dont ils auraient abusé jusqu’à soif. C’est du moins le reproche qui leur serait fait par la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief). Cette Cour, devenue le véritable cauchemar de ceux qui cachent des cadavres dans leurs placards. C’est ce qui justifierait sans doute le fait de voir depuis lundi certains militants du RPG arc-en-ciel dans les transes, du côté de la Crief.

Des effets de manche qui ne devraient nullement impressionner le procureur Aly Touré, doté d’un calme olympien et d’un courage à toute épreuve. Il vient de le démontrer d’ailleurs, en mettant au mitard ces grosses huiles, qui étaient jusqu’à un passé récent des intouchables.

Bien des gens déplorent toutefois que des grands commis de l’Etat veuillent se soustraire à la justice, en s’abritant derrière les étiquettes des partis politiques. Et en stipendiant des foules, dans le but de les ériger en boucliers, face à la Crief.

Dr Kassory et cie devraient donc savoir raison garder, en se comportant en bons citoyens, afin que le droit soit dit. En tout état de cause, seuls les coupables auront du mouron à se faire. Quant aux innocents, ils ne pourraient que sortir du prétoire, la tête haute et reprendre leur place dans le train de l’histoire. A chacun sa croix, comme le dit l’Evangile. On ne peut vouloir le changement, et ne pas se soumettre à la loi, aussi dure soit-elle.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :