Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lonagui/Guinée Games : « L’Etat peut valablement résilier la concession pour l’intérêt général », dixit le juriste Dr Makanera Kaké.

Le 13 mai dernier, le président de la transition a pris un décret conférant à la LONAGUI, l’exclusivité de l’organisation et l’exploitation de toutes les formes de loterie en Guinée, comme c’est le cas dans tous les pays de la sous-région, en Europe et en Amérique. D’où la demande à tous les acteurs impliqués dans la commercialisation en réseau physique de distribution des produits visés dans un décret récemment publié, de transférer leurs activités à la LONAGUI.

Depuis cette date, des voix s’élèvent pour dire que cette procédure serait illégale.

Sur la question, le juriste et enseignant Dr Alhassane Makanera Kaké est sans équivoque : « En matière de concession, l’autorité dotée de la puissance publique a toutes les prérogatives de procéder à la résiliation pure et simple de tout contrat portant gestion de service public, de droit public, pour tout simplement comme motif l’intérêt général. Donc, si l’Etat fait cela par décret, il est de droit, car si c’était par arrêté, on aurait pu critiquer. Mais, c’est le décret qui a créé Lonagui, c’est le décret qui a créé cette concession, par la règle de parallélisme des formes, c’est le décret qui vient également mettre fin à cette concession : on est dans le droit pur et normal. »

Et pourtant, la mesure ne semble pas être appréciée par les responsables de Guinée Games, l’une des sociétés de jeux visées et ses revendeurs qui s’inquiètent de leur sort. L’argument du chômage de 5000 employés indirects est brandi. Mais des emplois seront-ils perdus comme le laissent entendre certains ? Non, nous répond un cadre de la LONAGUI. Cerise sur le gâteau, les traitements de la structure étatique sont sans aucune commune mesure. La LONAGUI va verser 7% de commissions à ces revendeurs au lieu des 5% qu’ils recevaient de l’autre côté.

Les emplois des 5 000 revendeurs de Guinée Games seront sauvegardés!

Selon le directeur technique de Lonagui, Hadi Bangoura : « Depuis 13 du mois passé, la Lonagui a organisé une série de formations pour les revendeurs des  Sociétés Guinée Games et Guinéenne des jeux concernées par ledit décret. Donc, cette formation se déroule tous les jours à l’ENSAC Donka. A ce jour, nous avons pu former plus de 1638 revendeurs de Guinée Games et la GDJ. Ce que nous attendons de cette formation, sachant que le 13 août est la date butoir, que le 14 aout l’ex revendeur de Guinée Games quitte son kiosque pour déménager dans le kiosque Lonagui. Quel avantage ? Le taux de commission que la Lonagui offre est 7%, sans intermédiaire. C’est sans égal. En plus, le revendeur n’a pas de caution à payer pour les TPE, pour les machines »

La LONAGUI compte utiliser le réseau existant pour continuer les activités. Première étape : la formation des revendeurs sur les nouveaux terminaux. Seconde étape : la signature des contrats. Plus de 1500 revendeurs sont déjà formés.

 A la LONAGUI, c’est du déjà vécu. L’on se rappelle encore de la récupération de la gestion des jeux PMU en 2019. Les employés à l’époque, qui avaient aussi peur de perdre leurs emplois, ont été récupérés, formés avant de signer des contrats en bonne et due forme avec la LONAGUI. Et aujourd’hui, ces employés clament leur bien-être.  

 Mohamed Camara est un ancien revendeur de PMU, récupéré lui aussi par la LONAGUI. A la question de savoir laquelle des entreprises lui est la plus bénéfique, il répond sans aucune hésitation, qu’il a connu une augmentation de ses revenus avec la Lonagui. Et à Kadiatou Conté, une ex revendeuse de PMU de renchérir : «  Nous n’achetons pas de kiosque, nous n’achetons pas de rouleaux, Lonagui nous donne tout gratuitement, alors qu’on achetait tout quand on était avec PMU. »

L’ancien salarié de PMU, Amara Camara, ajoute : « L’adaptation a été très facile. Le 5 août 2019, les activités du réseau physique de PMU ont été transférées à la Lonagui, les 1200 revendeurs qui travaillaient à PMU Winiya ont été intégrés à la Lonagui, et chaque vendeur a gardé son point de vente, dans toutes les localités, tant à Conakry qu’à l’intérieur. Ils avaient 4% avec Winiyia , aujourd’hui, avec la Lonagui, chaque vendeur a 7% »

Faire prendre le contrôle des paris sportifs guinéens par la LONAGUI est une décision des nouvelles autorités guinéennes. Pour que, comme son slogan l’indique, la fortune soit aux parieurs et la richesse soit à la Nation. A noter que la LONAGUI ne récupère pas la société Guinée Games. Elle ne récupère que son droit d’exploitation de deux de ses segments : le loto et le pari sportif.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...