Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lola: trois braconniers ivoiriens arrêtés en possession d’armes par des conservateurs guinéens à N’Déré

Trois braconniers  ivoiriens  interpellés   par  des conservateurs  de la nature  stationnés  aux  monts Nimba,  lors d une patrouille  de routine, dans la forêt  de N’Déré, alors qu’ils étaient en possession de trois armes  de calibre  12, de fabrication  locale, ont été présentés  par le préfet de Lola ce mercredi  23 décembre, a-t-on constaté sur place.

A cette occasion, le  préfet  El Hadj  Sékou Tourama Diabaté, a encouragé les agents déployés dans la protection de la nature, tout en mettant l’accent  sur le respect  des mesures  de la conservation  de l’environnement des monts Nimba  qui constituent  une partie  importante  de la Guinée  et du monde.

« Il n’est pas  bon que les gens  rentrent  sur le territoire  guinéen  avec des armes, surtout  pour venir  tuer  les animaux  protégés. Le braconnage  est puni  par les lois guinéennes. Nous encourageons   les conservateurs de la nature    à  redoubler  d’ efforts  pour lutter contre ce phénomène  de l’abattage  des animaux qui est récurrent dans la biosphère  des monts  Nimba », a rappelé le préfet.

Avant d’ajouter : « Déjà  leur arrestation est une preuve  que  les agents  veillent  sur la forêt, et nous souhaitons  que  des sanctions  pénales  soient  prises ».

Quant au  directeur  général  du  centre de  gestion environnementale des  monts  Nimba  et Simandou  (Cengens),le Colonel Cécé Papa Condé, il a affirmé à cette occasion que ces arrestations résultent  du travail abattu par ces équipes sur le terrain.

« J’ai compris  que les agents  sont sur le bon  chemin et  qu’ils  mettent  en application  les recommandations  que  nous leur donnons, quand  ils vont en patrouille. Nous leur  avons dit,  s’ils trouvent  des braconniers,  de les arrêter,  et s’ils ont  des armes, quelle que  soit la marque  ou autres  choses,  de les  envoyer avec. Et  c’est ça  qui vient d’être  fait », s’est réjoui le colonel.

A noter que  des contacts ont été pris   avec l’office ivoirien des parcs  et réserves en vue de  remettre  solennellement  ces présumés  braconniers  aux autorités ivoiriennes.

Ces présumés  braconniers  seront tous jugés   sur le territoire  ivoirien,  bien que l’action se soit déroulée  sur le  territoire  guinéen.

Les monts Nimba  en tant que réserve  transfrontalière, sont gérés   par trois pays: la Guinée, la Côte  d’Ivoire et le Libéria

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...