Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lola : le ministre Mory Condé fustige le laxisme des autorités locales

Une importante délégation ministérielle conduite par le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, de l’Administration du territoire et décentralisation, du secrétaire général du ministère des Affaires sociales, du gouverneur de la région forestière, des  préfets de la région forestière, les éleveurs, et les agriculteurs ainsi  que la notabilité ont conféré ce mercredi 18 janvier devant  la population de Lola, afin de trouver une issue favorable au conflits récurrents entre agriculteurs et éleveurs.
 À la sortie de cette rencontre, le ministre Mory Condé s’est prêté aux questions des journalistes. Et il s’en est pris vertement aux autorités locales.
« Comme vous le savez, il y a trois à quatre jours, Lola a été l’objet de plusieurs actes de violence entre agriculteurs et éleveurs. C’est ça qui a motivé l’envoi d’une mission gouvernementale, composée du ministre de l’Agriculture et de l’élevage, de l’Administration du territoire, et le secrétaire général du ministère  des Affaires sociales.  L’objet de la mission était de venir rencontrer l’ensemble des couches sociales de la préfecture de Lola. Pour faire passer le message du vivre ensemble prôné par le Premier ministre chef du gouvernement Bernard Goumou et l’ensemble du gouvernement.  À l’issue de ces discussions, nous avons rencontré la notabilité de Lola, les agriculteurs et les éleveurs de Lola. Nous avons passé le message de fermeté de l’État. Nous ne sommes pas contre  que les gens soient frustrés mais nous sommes contre le fait  que les personnes   se permettent de rendre justice. Que ça soit agriculteurs ou éleveurs, nous avons passé un message de fermeté », a-t-il martelé.
 « Quelle que soit la situation, que les gens puissent se référer aux autorités administratives ou judiciaires lorsqu’ils sont victimes de la part des agriculteurs ou des éleveurs. Que personne ne puisse prendre le courage de se rendre justice. La prochaine fois que cela arrivera, les personnes auront à faire  avec la loi et sans aucun état d’âme. Nous avons profité  encore  pour mettre deux parties  ensemble  pour faire passer le message du vivre ensemble, qui devrait être cultivé entre eux. Le Guinéen qui exerce son activité  à  Kankan, à Conakry,  à  Siguiri, peu importe d’où il vient  en termes de préfecture est chez lui en Guinée. Aucun  Guinéen ne peut demander à  un autre Guinéen de ne pas exercer sa profession sur un mètre carré du territoire national. De la même manière que nous sommes égaux en droit et en devoir, nous avons aussi l’obligation dans l’exercice de nos professions, d’observer les mêmes principes. De respecter les textes de lois, à savoir  les textes qui  encadrent  l’agriculture et les textes de loi qui encadrent l’élevage », a rappelé le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation.
« Donc les messages ont été perçus  par les représentants de ces entités, agriculteurs et éleveurs. Ils ont pris la parole à tour de rôle pour exprimer leurs  mécontentements et le regret qu’ils ont aujourd’hui suite aux actes de violence que la préfecture de Lola a connus et ils ont  pris l’engagement que ces actes doivent être considérés comme des actes isolés. Qui ne vont plus se répéter dans la juridiction de la préfecture de Lola. Nous avons aussi compris la lenteur d’une sorte de laxisme des autorités à tous les niveaux de la préfecture de Lola quant  à la gestion des conflits entre agriculteurs et éleveurs. Cela reviendra au gouvernement de prendre des décisions fortes, afin de pouvoir doter nos localités à tous les niveaux. Qui puissent être là au service des citoyens  non au service d’un groupe de citoyens ou au service exclusif pour se remplir des poches », a-t-il fustigé.
Concernant la mort des deux bouviers, les présumés suspects ont été arrêtés, a expliqué Mory Condé.  « Comme l’a dit le  Cnrd  à la prise du pouvoir le 5 septembre, la justice est la boussole de la transition. Tous les dossiers qui sont versés au niveau  des juridictions, nous ne ferons pas d’inférence. Les personnes qui se sont rendues coupables de ces exactions vont répondre de leurs  forfaitures devant la loi. D’ailleurs, le ministre de la Justice est en tournée  à l’intérieur du pays, il viendra à  Lola et Nzérékoré. Pour apporter son appui à la juridiction de Lola et Nzérékoré, afin que ces dossiers puissent être traités en toute indépendance. Dans la plus grande  indulgence, pour que ces personnes, qui ont opéré ces actes, puissent servir d’exemple. Pour que ça ne se répète plus.
Également les personnes qui ont causé du tort aux agriculteurs, ces dossiers vont être mis sur la table. Elles répondront aussi de leurs forfaitures devant les juridictions », a-t-il promis.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...