Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Les vérités de l’Ambassadeur russe sur la crise en Ukraine, les raisons, les objectifs, les possibles impacts en Guinée ou en Afrique (entretien)

« Il est évident que l’opération spéciale est une priorité, mais on ne va pas abandonner des pays-frères. La Russie continuera à apporter son soutien aux pays de l’Afrique et à honorer ses engagements »

Alors qu’elle entre dans son vingtième jour ce mercredi 16 mars, ‘’l’opération militaire spéciale’’ déclenchée en Ukraine par le président de la Fédération de Russie Vladmir Poutine, continue de faire des vagues à travers le monde. Un monde malade et à jamais divisé entre ceux qui affirment comprendre et soutenir les préoccupations invoquées par le Maître de Kremlin et ceux qui le désapprouvent farouchement. Dans ce monde bipolaire né de cette crise militaire qui plonge la terre entière dans une angoisse sans précédent, les Rédactions de Guinéenews et de Médiaguinée ont sollicité et obtenu un entretien auprès de l’Ambassadeur de la Russie à Conakry, Son Excellence, Monsieur Vadim RAZUMOVSKIY. Au cours de cette interview exclusive, le Diplomate Russe tente d’apporter quelques éclairages par rapport à cette vaste opération militaire en cours en Ukraine. Tout volontiers et sans détour, il revient sur les raisons, les objectifs de cette opération militaire spéciale, les risques potentiels d’une confrontation entre la Russie et les pays de l’OTAN, menés par les Etats-Unis, les possibles implications ou impacts qu’elle pourrait avoir sur l’économie mondiale, les engagements russes en Afrique et en Guinée. Sans oublier les intentions prêtées au président Poutine par certains de ses détracteurs de vouloir reconstituer l’ex-URSS ou encore de capturer le président ukrainien Zélenki…. Lisez ses réponses !

1-Guinéenews : le 24 février dernier, la Russie a lancé une vaste opération militaire en Ukraine. Pourquoi le président Poutine a pris une telle initiative contre l’Ukraine surtout que celle-ci n’est pas un pays de la fédération Russe ?

SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : le 24 février le Président de la Fédération de Russie s’est adressé au peuple russe tout en expliquant les raisons de l’Opération militaire spéciale en Ukraine. Nous vous proposons d’en prendre connaissance sur les sites officiels du Kremlin, du Gouvernement et les médias de la Russie, accessibles par le réseau Internet.

 L’opération militaire spéciale en Ukraine vise trois objectifs principaux :

  1. Démilitarisation

Les forces armées russes s’efforcent à mettre hors service les infrastructures militaires, les installations de défense aérienne, les aérodromes militaires et les avions des forces armées ukrainiennes. Les villes du pays ne sont pas visées par des missiles, des frappes aériennes ou d’artillerie russes.

  1. Dénazification

Moscou espère, que le peuple ukrainien se libère du joug du gouvernement nationaliste, qui exploite son pays dans l’intérêt des acteurs étrangers, et commencera à jouir d’une vie pleinement souveraine, dans le respect des droits, des libertés et des intérêts de tous ses citoyens sans division et pour des raisons nationales, linguistiques ou religieuses.

  1. Protection des populations

La Russie s’efforce d’assurer la protection de la population de la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk, qui pendant 8 ans étaient les victimes d’abus et de génocide de la part du régime de Kiev, arrivé au pouvoir en 2014 à la suite d’un coup d’État anticonstitutionnel.

 2-Guinéenews : la Russie motive son opération par la violation par l’OTAN des frontières de l’Est de l’Europe. Qu’en est-il des pays frontaliers comme la Pologne et autres qui sont membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : notre motivation est expliquée dans la réponse à la première question.

 3-Guinéenews : depuis le déclenchement de cette campagne militaire en Ukraine, les Etats-Unis et leurs alliés européens ont décidé d’organiser la réplique à travers des annonces d’envoi massif d’appuis militaires en Ukraine. Ce qui, visiblement n’impressionne pas la Russie qui poursuit les bombardements et le renforcement de ses positions sur le territoire ukrainien. Est-ce qu’une telle situation ne risque pas de tourner à terme à une confrontation directe entre la Russie et les pays membres de l’Otan, menés par les USA ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : le président américain J.Biden et le secrétaire général de l’OTAN J.Stoltenberg ont à plusieurs reprises déclaré que la participation de l’Alliance dans l’action militaire est exclue.

 4-Guinéenews : votre homologue, l’ambassadeur d’Ukraine au Sénégal a appelé les volontaires à se faire enrôler pour aller combattre aux côtés des Ukrainiens. Une sortie qui a provoqué l’ire du pouvoir sénégalais. Comment avez-vous perçu cet appel ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : il y a eu un commentaire du Ministère sénégalais des affaires étrangères sur ce sujet. Il stipule que le recrutement de volontaires, mercenaires ou combattants est inadmissible. Nous prenons acte de cette position.

5-Guinéenews : plutôt en Guinée, il y a eu un document attribué au Consul honoraire d’Ukraine en Guinée, dans lequel il appelait les autorités guinéennes à condamner cette intervention russe en cours dans ce pays. Votre réaction là-dessus ?

SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : il y a eu un commentaire de Monsieur M.Kouyaté, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale, de l’Intégration Africaine et des Guinéens de l’Étranger de la République de Guinée sur ce sujet.

https://www.facebook.com/100064343453310/posts/316009417220504/?d=n

On en prend acte.

 6-Guinéenews : il y a quelques jours, l’Assemblée générale de l’ONU a voté à 141 voix une résolution appelant la Russe à stopper sa campagne militaire en Ukraine. Cinq pays dont la Russie ont voté contre, 34 autres se sont abstenus. La Guinée a préféré ne pas participer au vote. Quelle appréciation faites-vous de ce choix des autorités guinéennes lors ce vote ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : la non-participation est en quelque sorte aussi une prise de position. Nous n’avons rien contre cette approche.

 7-Guinéenews : qu’en dites-vous du vote des 28 autres pays africains condamnant la Russie ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : nous regrettons le vote anti-russe. Mais la Russie respecte le choix de chaque pays souverain.

 8-Guinéenews : avec ces opérations des troupes russes en Ukraine, dans certains pays notamment la Syrie, la Centrafrique et le Mali où les instructeurs russes ou agents du groupe de sécurité privé russe Wagner sont déployés, il y a une certaine crainte qu’ils ne soient aujourd’hui relégués au second plan voire abandonnés par la Russie. Est-ce que vous estimez que cette crainte est fondée ? Est-ce que ces forces russes basées dans ces pays vont continuer à apporter leur soutien aux armées de ces pays africains ?

SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : il est évident que l’opération spéciale est une priorité, mais on ne va pas abandonner des pays-frères. La Russie continuera à apporter son soutien aux pays de l’Afrique et à honorer ses engagements.

 9-Guinéenews : en représailles à l’intervention en Ukraine, les Etats-Unis et les européens ont décidé des sanctions commerciales et financières tous azimuts contre la Russe. La Guinée qui a des liens commerciaux et d’exploitation de bauxite et d’alumine avec votre pays, n’est-elle pas exposée ou ne risque-t-elle pas, d’une manière ou d’une autre, de subir les conséquences de ces mesures ? Y a-t-il des dispositions précises prises par la Russie pour les éviter, atténuer ou contrecarrer les éventuels effets négatifs ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : malheureusement, on ne peut pas exclure complètement d’éventuelles conséquences négatives. S’il s’avère que c’est le cas, on va prendre des mesures pour mitiger les problèmes.

 10-11-Guinéenews : en Russie, des médias occidentaux sont fermés ou sanctionnés. En Europe aussi, des médias russes (RT et Sputnik) sont interdits de diffusion. N’est-ce pas là une violation du droit à l’information, d’une part et de l’autre, depuis le début de l’opération russe en Ukraine, beaucoup crient à la propagande dans les médias occidentaux et dénoncent l’information à sens unique. Avez-vous la même lecture ?

SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : il y a beaucoup de désinformation dans les médias, volontaire ou involontaire.Juste un exemple. Toute la première semaine de mars les médias occidentaux ont parlé des atrocités commises par les Russes contre une maternité à Marioupol, de 17 bébés blessés. Or, depuis longtemps il n’y avait dans les locaux ni des jeunes mères ni des nouveaux nés. Leur place était occupée par les guerriers de la brigade AZOV ayant choisi le bâtiment comme leur poste de commandement. C’étaient ces derniers la cible de la frappe russe.

12-Guinéenews : parlons à présent des sanctions européennes et américaines contre votre pays. Comment parvenez-vous à les minimiser ou les contourner?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : il y a tout un programme gouvernemental pour contrer des sanctions. On l’actualise et met à jour régulièrement dès que de nouvelles sanctions apparaissent. La vie a montré bien que des sanctions ne sont pas aussi efficaces que leurs auteurs le projetaient.

 13-Guinéenews : le président Vladimir Poutine a menacé que l’Ukraine pourrait perdre son statut d’Etat si elle s’entête dans sa position. Qu’est-ce que cela signifie en termes plus simples ?

 SEM,Vadim RAZUMOVSKIY : ce n’est pas une menace, c’est un constat de fait. Il est impossible d’exprimer cela d’une façon plus simple.

 14-Guinéenews : avez-vous l’intention de capturer le président Zelensky comme l’a fait la coalition internationale menée par les Américains en Irak en 2003 ?

 SEM, Vadim RAZUMOVSKIY : non.

15-Guinéenews : on accuse la Russie de vouloir reconstituer par la force l’ex-URSS. Est-ce vrai ?

 SEM.Vadim RAZUMOVSKIY : toujours non.

 16-Guinéenews : en tant qu’Ambassadeur, quel appel lancez-vous aux africains en général et en particulier aux autorités et peuple de Guinée par rapport à cette guerre entre la Russie et l’Ukraine ?

 SEM.Vadim RAZUMOVSKIY : ici, je me permets une citation inattendue. Parmi les réactions au poste du Ministre Kouyaté (Question 5) j’ai vu un commentaire contenant les paroles suivantes : « Vous avez bien pesé vos mots mais sans se mentir cette affaire nous dépasse, néanmoins on souhaite la paix. On va résoudre d’abord nos problèmes puis on verra. »

Un propos prudent et raisonnable.

 17-Guinéenews : sur un autre volet, ne craignez-vous pas avec la flambée des prix qui sévit dans tous les pays, affectant les plus pauvres, ne dégrade l’image de la Russie à l’étranger, compte tenu du fait qu’elle peut être perçue comme responsable de la situation ?

 SEM.Vadim RAZUMOVSKIY : considérer que notre pays est responsable serait incorrecte et injuste. La vraie racine du problème est l’escalade des mesures nocives pour l’économie – en premier lieu des sanctions – prises dans le but politique. Pour normaliser la situation avec la hausse des prix il faut en finir avec.

18-Guinéenews : avez-vous un dernier message ?

 SEM.Vadim RAZUMOVSKIY :  je vous remercie pour vos questions. Entre nous deux je me permets de vous signaler que vous avez une manière fort spéciale de formuler vos questions en les précédant par une affirmation souvent douteuse ou pas évidente et ensuite en basant votre question sur celle-là (Questions 1, 2, 14, 15). Cette approche me semble pour le moins critiquable.

Entretien réalisé par Camara Moro Amara pour Guinéenews et Mamadou Ciré Savané pour Médiaguinée

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :