Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Les cadres et le Conseil de Régulation de l’ARMP, à l’école des Partenariats Public-Privé (PPP)

Depuis son arrivée à la tête de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), M. Lamine Minos Camara, rend opérationnels, au fur et à mesure, les projets en lien avec la récente réforme des marchés publics.

Entouré d’une équipe dynamique, dès son entrée en fonction, le Directeur Général de l’ARMP n’a pas tardé à démarrer les visites chez les bailleurs de fonds afin de remettre en selle son institution. C’est dans cette optique que l’Agence Française de Développement (AFD) fut le tout premier bailleur à proposer à l’ARMP un partenariat consistant à un appui technique important sur le plan de la gouvernance de la commande publique.

Le séminaire tenu à Kindia sur les partenariats public-privé (PPP) s’inscrit donc en droite ligne dans cette directive de la Direction Générale de l’ARMP, concernant à la fois, un appui auprès du Comité de Pilotage des reformes de la commande publique, dont à l’origine des discussions fructueuses avec le Ministre des Finances, en attente donc de conclusions. Et le second pan reste exclusivement axé sur la formation interne des cadres de l’ARMP.

A l’occasion de l’ouverture de ce séminaire à Kindia, le Directeur Général de l’ARMP a insisté sur l’impérieuse nécessité d’outiller les membres du Conseil de Régulation (CR) et les cadres de son institution sur des notions relatives aux partenariats public-privé (PPP). Avant de revenir sur la problématique concernant la notion des PPP. « Les marchés publics ont été jusque-là un outil important pour assurer la commande publique. Mais depuis un certain moment, avec tous les problèmes de financement qui se posent, nos Etats ont changé un peu leurs visions. C’est pour cela qu’on parle aujourd’hui des partenariats public-privé. C’est-à-dire les partenaires privés apportent à nos Etats des actions et des opérations pour lesquelles ils peuvent financer la réalisation. Mais derrière ça, il y a toute une armada des dispositions juridiques qui sont très importantes.

Ce qui fait que la gestion des PPP comporte beaucoup de techniques, raison pour laquelle il est question de donner beaucoup de formations qui s’imposent à nous l’ARMP, comme c’est nous qui assurons la régulation de la commande publique, donc des marchés publics et des partenariats public-privé. Il faut qu’on sache effectivement c’est quoi les PPP ? Comment les contrats de PPP sont passés ? Comment ils sont exécutés ? Quel est le contenu juridique qui est dans les PPP pour permettre à nos Etats d’atteindre des objectifs à court, à moins et à long terme ?

C’est la raison pour laquelle l’AFD a mis à notre disposition le Groupe FORCE, un groupe très important de réflexions, d’appuis techniques, destinées aux pays comme la Cote d’Ivoire, la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée… »

Il convient de rappeler que cette formation sur les Partenariats public- privé (PPP) était pilotée par la Direction de la Formation et des Appuis Techniques (DFAT) de l’ARMP.

Par Cellule Com’ ARMP

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...