Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lélouma : des structures sanitaires victimes d’arnaque

Depuis quelque temps, des structures sanitaires et même des personnes ordinaires sont devenues la cible des arnaqueurs dans la préfecture. En moins de deux semaines, deux structures de santé et un commerçant de la place ont payé les frais de cette mauvaise pratique, devenue de plus en plus récurrente dans notre pays, a appris Guinéenews des sources concordantes.
Interpellée par rapport à cette tromperie, l’une des victimes le Dr Souleymane Sidibé chef du centre de santé de Thianguel Bori nous confie que :  » c’est avant hier (mardi, ndlr), qu’un monsieur a appelé un de mes chefs de poste pour l’informer qu’il avait une femme en travail et qu’elle  avait  des complications pour accoucher dans la localité de Komba, située à environ 37 kilomètres de T. Bori. Et qu’il y avait urgence de l’évacuer à T. Bori pour la prise en charge, avant qu’elle ne perde la vie parce qu’elle saignait énormément aussi.  Le chef de poste lui a filé mon numéro ». C’est par ces mots que le chef de centre entame son récit.
Avant de poursuivre en ces termes: « Le monsieur en question m’appelle pour me mettre au courant de la situation. En l’écoutant, j’ai cru entendre une personne dont la femme se trouverait à l’agonie. Et comme nous n’avons pas d’ambulance, je l’ai mis en contact avec le syndicat des transports pour faciliter l’évacuation de ladite femme ».
C’est ainsi  que « l’intéressé avec le syndicat, a négocié le prix du déplacement à 850 mille francs et le chauffeur a pris la route pour Komba. Entre temps, la même personne me rappelle pour me dire que la voiture de son neveu qui devait venir de Labé pour chercher la femme était tombée en panne à Lafou mais heureusement qu’il a dépanné et que le mécanicien insiste à recevoir le prix de la pièce et de sa main d’œuvre qui s’élève à 800 mille. Donc il sollicite que je lui fasse un dépôt de 800 mille qu’il va me restituer une fois à T. Bori. Je lui ai fait comprendre que je n’avais pas cette somme sur moi. Ensuite il s’est tourné vers le syndicat qui avait déjà mis leur chauffeur en route pour solliciter le même service. Ces derniers, dans la précipitation, ont effectué le dépôt pour lui. Quelque temps après, il éteint son téléphone. Arrivé à Komba, le chauffeur reste toute la journée sans aucun signe de monsieur encore moins de femme en état de travail. (…). Le chauffeur est rentré à T. Bori et le syndicat se sont plaint sur nous. Mais heureusement on a trouvé un terrain d’entente. J’ai payé leur frais de déplacement de 850 mille. Eux aussi, ont perdu le 800 mille de dépôt effectué », regrette Souleymane Sidibé, avant de demander à plus de vigilance dans de telles situations.
Dans les mêmes circonstances, l’ambulancier du centre de Santé de Lafou s’était fait aussi avoir. Il avait servi lui aussi de trait d’union dans une affaire d’escroquerie d’une somme d’environ 800 mille francs, il y a quelque temps.
Il faut noter que le stratagème reste le même pour toutes les situations liées à cette façon qui nous ont été signalées à Lélouma.
 Faut-il aussi rappeler qu’un autre commerçant a subi le même sort il y a juste quelques jours.
Aujourd’hui, la question que bien des  personnes se posent est de savoir si ces arnaques  continuent, est-ce que cela n’aura pas de répercussions sur les évacuations d’urgence qui pourraient coûter des vies?
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :