Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lélouma : des jeunes évoluent dans l’agro-industrie pour lutter contre la migration et le chômage

Pour promouvoir l’autonomisation des femmes, lutter contre le chômage et combattre la migration irrégulière tout en offrant des opportunités sur place, des jeunes hommes et femmes de Lélouma jettent leur dévolu sur l’agro-industrie.
Au nombre de quinze dont neuf femmes, ces jeunes comptent ainsi faire la promotion des cultures vivrières locales comme le fonio, le maïs, le riz, le manioc entre autres tout en apportant une touche très particulière aux produits, a constaté Guinéenews.
Amadou Tidiane Diallo est l’un des initiateurs du projet.  Il revient ici sur les inspirations qui l’anime et l’objectif qu’ils se sont fixés. « Nous œuvrons dans le sens allant dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, pour l’autonomisation des femmes. Mais nous nous battons aussi pour la création de l’emploi pour les jeunes d’une part. D’autre part, nous faisons la promotion de nos cultures locales tel que le riz, le fonio, le manioc ou encore le maïs chez nous ici mais surtout à l’extérieur.
C’est aussi une façon de pousser les jeunes à s’intéresser davantage à l’agriculture. Car pour faire fonctionner notre activité, il nous faut forcément de la matière première. Et nous allons constituer un débouché pour tout ces producteurs. En plus, vous savez, les produits vivriers issus de nos cultures sont vraiment très bio. Et ce sont ces produits bio qui sont aujourd’hui non seulement les plus recherchés mais ce sont aussi les plus recommandés pour une parfaite santé », précise t il.
« Nous fournissons au client de la poudre de manioc, de maïs bien traité et emballé selon les normes. On livre également du riz et le fonio entièrement prêts pour la cuisson. Nous comptons couvrir tout le pays et pourquoi pas se lancer à la conquête du monde extérieur. Car c’est le défisqu’on s’est fixé » révèle Tidiane Diallo avant de poursuivre : » nous proposons également aux éleveurs des produits pour l’alimentation du bétail, » s’est-il félicité.
Dans la même lancée, Aziz Diallo, un autre précurseur du projet et maître mécanicien qui s’occupe des différentes machines renchérit : « c’est un grand rêve qui se concrétise maintenant là. Nous avons commencé par mettre en place des machines (pailleuse et décortiqueuses) pour permettre à nos mamans de se débarrasser des pilons et mortiers qui à l’époque les éprouvaient énormément.
Ensuite, nous avons pensé à aller de l’avant tout en améliorant et innovant les choses. Aujourd’hui, avec l’appui d’un partenaire, nous avons modernisé notre activité. Nous livrons dans des emballages respectueux des normes, des produits de qualité non seulement aux consommateurs mais aussi et aux éleveurs pour l’alimentation du bétail », s’est-il réjouis.
Poursuivant, il ajoute que d’autres choses sont en expérimentation comme le charbon combustible pour faciliter aux femmes la préparation dans les foyers.
Quant aux femmes interrogées, c’est l’unanimité. Elles comptent toutes porter très haut à travers cette activité sur le plan national et international les produits vivriers locaux made in Lélouma.
Un très bel exemple à suivre pour les jeunes qui aspirent à l’émergence. Des genres d’initiatives que le département en charge des petites et moyennes entreprises doit en principe accompagné.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...