Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le SADEN, en partenariat avec Google et l’Ambassade des USA, initie une formation à l’intention des entrepreneurs 

Les responsables du Salon des Entrepreneurs de Guinée (SADEN), en partenariat avec l’ambassade des États-Unis et Google, ont lancé la première édition de l’activité dénommée « Des outils numériques pour l’innovation ». Cela, à travers un atelier de formation destiné aux entrepreneurs guinéens.

Mme Camara Salimatou Sako est la Vice-présidente du SADEN, cette plateforme forte de quatre années de loyaux services dans l’écosystème entrepreneurial guinéen, notamment à travers l’information, la formation, le conseil et l’accompagnement des entrepreneurs.

Dans son allocution de circonstance, après avoir souhaité la cordiale bienvenue aux participants, s’est réjouie de la tenue de cet atelier de formation. Une occasion donnée par l’ambassade des États-Unis qui a facilité la venue de Google afin d’outiller davantage les jeunes entrepreneurs guinéens en connaissance du numérique.

« La crise du COVID-19 a démontré une chose : c’est que le digital s’est imposé à nous. Comme l’indique le nom du concours : « Les outils numériques pour l’innovation », l’idée, c’est de continuer à outiller nos entrepreneurs afin qu’elles puissent avoir un impact réel. Car, créer son entreprise est une chose, mais l’aider à continuer, à grandir et avoir du succès en est une autre. Et aujourd’hui, via ce partenariat, via cette collaboration avec l’ambassade des États-Unis et Google, c’est ce à quoi ces entrepreneurs vont arriver », dira Mme Camara Salimatou Sako.

Prenant la parole, SE. M. Troy Fitrell,  Ambassadeur des USA en Guinée a motivé l’accompagnement des États-Unis à ce projet par le fait que celui-ci est axé sur le secteur entrepreneurial, qui constitue l’avenir de la Guinée, selon le diplomate américain.

« Nous avons dans cette salle des entrepreneurs guinéens très créatifs, très ambitieux. Nous avons l’opportunité, à travers cette formation, de les préparer pour l’avenir. Je me réjouis de la présence de Google en Guinée. Parce que c’est une compagnie aux grands outils numériques pour tous les objectifs. Avoir Google comme partenaire est une opportunité incroyable », a-t-il évalué avant d’inviter les participants à utiliser leur temps d’ici pour développer leurs ressources de demain.

Pour sa part, Mme Adama Diallo, Chargée des Partenariats Stratégiques pour l’Afrique chez Google s’est déclarée heureuse d’avoir l’opportunité d’avoir cette première initiative en République de Guinée, son pays d’origine, tout en rappelant que Google est un partenaire solide de la transformation digitale depuis plus de 14 ans.

Et pour asseoir ses propos sur une base, elle a exposé sur l’investissement de 1 milliard de dollars US annoncé en octobre 2021 par Google, s’étendant sur les cinq prochaines années sur le continent africain.

Aux dires de Mme Diallo, cet investissement s’articule autour de 4 piliers, à savoir : l’infrastructure physique, le capital humain, l’innovation technologique et la politique numérique concurrentielle.

Mlle Mariame Keita, étudiante à l’Université française de Guinée et gérante de l’entreprise Mofric, participe à cet atelier. Elle salue l’idée qui a prévalu à l’initiation de cette formation qui, dit-elle, lui permettra de faire connaître son entreprise de production de céréales pour bébés.

Aboubacar Keita, gérant de Guinée 360°, prend également part à la session. Une plateforme qui fait des photographies virtuelles pour les sites touristiques et patrimoine culturel de la Guinée.

« Nous avons jugé nécessaire de prendre des photos de tous nos sites, de les rendre virtuelles pour que ceux qui sont à Conakry ou à l’extérieur puissent visiter le pays sans avoir à se déplacer. Cela, grâce à ces images dynamiques, qu’on peut faire bouger », a-t-il présenté.

Par ailleurs, il a déclaré avoir postulé au SADEN 2022 pour non seulement avoir des compétences en entrepreneuriat, faire la connaissance d’autres entreprises, mais aussi connaître les nouveaux outils de Google.

Depuis que l’appel à candidature a été fait, l’équipe SADEN a reçu plus de 150 projets. À l’issue d’une présélection faite à cet effet, 40 projets ont été retenus. Cet atelier de formation de deux jours sera suivi d’une compétition.

L’objectif vise à doter 25 entreprises guinéennes d’outils numériques afin d’accroître leur impact et développer durablement leurs activités. Une subvention et d’autres avantages seront également offerts au gagnant de la compétition.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :