Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le quai de Xiaoxin, riche d’une histoire millénaire, développe le tourisme vert

 Qiao Yang et Wu Shaomin, journalistes au Quotidien du Peuple

À partir du panneau indiquant l’entrée du quai de Xiaoxin, si l’on emprunte un petit chemin, descend une pente et traverse un pont, on verra un joli village. Le village du quai de Xiaoxin se trouve dans l’une des trois zones humides à Tianjin en Chine. Il fait partie des premiers villages à développer le tourisme rural spécial dans l’arrondissement de Baodi.

Étant un ancien quai pour le transport des céréales, il est appelé « quai millénaire ». Avec une utilisation répandue des énergies propre et une prise en conscience de plus en plus généralisée du développement vert, ce village est devenu un lieu important de tourisme rural à l’échelle nationale.

Dans une maison du village, Hong Yuliang travaille dans une cuisine entièrement électrique dans le cadre d’un récent projet pilote. La cuisine est équipée des appareils électroménagers tels que le cuiseur vapeur et le four, et on n’y voit pas de feu ouvert. « Avec une grande puissance, ces appareils permettent une cuisson rapide. Il fait moins chaud devant la cuisinière. » Selon lui, la cuisine entièrement électrique a réduit le coût d’opération et a protégé l’environnement.

Alimentée principalement par l’énergie éolienne, la cuisine électrique utilise des cuisinières électromagnétiques et des appareils électroménagers intensifs, automatisés et intelligents. Durant le processus de préparation de plats, la cuisine n’utilise pas de feu ouvert, et ne dégage pas de gaz. Elle est propre, sûr, et propice à la santé et à l’environnement », a dit Gao Zhiwei, chef adjoint du service de marketing de la société State Grid Tianjin Baodi Co.,Ltd. « Une cuisine entièrement électrique est 30% à 60% plus efficace que les cuisinières traditionnelles à gaz, et réduit entre 30% et 50% les émissions de carbone. »

À la fin 2021, les premières installations de production d’électricité éolienne ont été mises en opération dans l’arrondissement de Baodi au nord du village du quai de Xiaoxin. Tous les 88 foyers du village ont commencé à utiliser l’électricité verte. Selon la demande du projet, avec une utilisation annuelle de 2 500 heures, ce projet pourra produire 75 GWh d’électricité par an.

Les essais réalisés par le village du quai de Xiaoxin font partie des efforts déployés par l’arrondissement de Baodi pour promouvoir l’énergie propre et le développement sobre en carbone. Selon un responsable de la commission du développement et de la réforme de l’arrondissement, Baodi a lancé des projets d’électricité éolienne dans neuf bourgs compte tenu des ressources, de l’aménagement du territoire, des politiques en matière de protection de l’environnement, des exigences sur l’intégration et la transmission de l’électricité au réseau électrique et autres. Jusqu’à la fin juillet, la capacité installée de l’électricité produite à partir des énergies nouvelles a atteint 313 mégawatts à Baodi, soit 45,96% de la charge électrique régionale. 3 345 foyers utilisent l’électricité photovoltaïque distribuée.

Avec l’électricité verte et d’abondantes ressources en eau, le village est réputé pour sa production de poissons et de riz. Le secteur culturel et touristique constitue de nouvelles forces motrices pour une économie verte. Le village propose des voyages spéciaux sous le thème « quai millénaire » et fait découvrir l’association riziculture/aquaculture, notamment les crabes et les poissons de rizière. Le village a ainsi mis en œuvre les projets d’agriculture écologique qui ont réussi l’intégration du tourisme agricole et de la riziculture/aquaculture. Aujourd’hui, la double culture du riz et de crabes couvre toutes les 2 700 mu (180 hectares) de rizières du village, ce qui a permis de tirer meilleur parti des ressources naturelles pour développer des industries écologiques.

« La demande pour les crabes de rizière et le riz bio est tellement importante qu’elle dépasse largement notre offre« , a dit Wang Xiaodong, secrétaire du comité du Parti du bourg de Huangzhuang. En insistant sur la culture éco-responsable, le village a organisé des activités comme la fête du repiquage du riz, des crabes de rizière et de riz fraîchement récolté, ce qui a boosté le tourisme rural. 32 foyers proposent des séjours fermiers dans le village du quai de Xiaoxin, qui a reçu 200 000 touristes en 2021.

Un touriste peut scanner et s’inscrire une l’application « Tan Hui Pu » qui encourage une vie bas carbone pour se promener ou recharger les voitures électriques dans le village. Il peut enregistrer les gestes bas carbone qu’il avait réalisés, comme des repas dans les cuisines entièrement électriques, pour recevoir des points carbone comme récompense. « Par chiffrer la réduction des émissions de carbone par les déplacements verts et les gestes bas carbone et accorder des récompenses, nous pourrons améliorer la prise de conscience de l’importance de la réduction des émissions de carbone et encourager une vie plus sobre en carbone parmi la population entière », a dit Shen Haishen, secrétaire de la cellule du Parti chargé des affaires relatives au pic des émissions de CO2 et à la neutralité carbone de la société State Grid Tianjin Baodi Co.,Ltd.

De multiples mesures ont été adoptées pour promouvoir le mode de vie éco-responsable, de plus en plus démocratisé. L’arrondissement de Baodi va faire avancer la transformation énergétique par la mise en œuvre des projets d’énergies nouvelles comme le photovoltaïque et l’éolien, pour transformer Baodi en zone pilote pour atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et la neutralité carbone d’ici 2060 et favoriser un développement économique et social vert et bas carbone. « Nous allons mener des études sur l’utilisation du photovoltaïque dans la pêche, les serres agricoles et les bornes de recharge intelligentes, de manière à encourager un mode de vie bas carbone et contribuer à la revitalisation rurale », a dit Liang Shenhai.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...