Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le procès contre les reformes à la CNSS

Voici les fondements qui soutiennent la réorganisation du centre médical de la Caisse nationale de Sécurité Sociale.

Cette réorganisation vient corriger la concentration de fonctions chez un seul individu qui était à la fois Médecin Conseil et Médecin-Chef. A noter que cette personne est également l’oncle de la Gérante de la société Guinée Assistance Maladie qui exploite le centre de diagnostic de la CNSS. La nouvelle structure permet d’avoir une meilleure visibilité sur les ressources financières générées par l’exploitation du Centre et une bonne mesure de la performance.

Il a été institué aux fins de cette déconcentration une séparation entre les fonctions d’administration et celles médicales comme cela se pratique partout ailleurs.

Création de la Direction de l’Administration Générale du Centre

En matière de gestion financière et administrative, cette Direction sera en charge de suivre les revenus d’exploitation de la CNSS et de s’assurer que les montants déclarés par la société Guinée Assistance Médicale sont exhaustifs et la base de répartition des recettes journalières entre la CNSS (45%) / GAM (55%) effective.

Elle s’occupera en outre de la gestion des ressources humaines. A cet égard, la CNSS supporte aujourd’hui les charges salariales de 25 personnes locales qui travaillent au sein du centre médical.

Dès lors, il convient de suivre ces salariés, de travailler sur l’harmonisation des rémunérations, de les accompagner dans leur évolution professionnelle. Il s’agit, par ailleurs, de mettre en place une politique des ressources humaines communes à l’ensemble des travailleurs de la CNSS. En particulier, ils devraient bénéficier des mêmes avantages et être soumis aux mêmes obligations que les autres équipes de la CNSS.

Le service des ressources logistiques et de la maintenance a pour mission de garantir le fonctionnement du matériel médical dont les coûts de réparation et de maintenance dépassent les 10 millions conformément à la  convention GAM ainsi que les travaux qui sont à la charge de la caisse.  L’essentiel du  médical (scanners, matériel de radiologie,….) sont la propriété de la CNSS.

La Caisse assure une bonne partie des charges générées par le Centre. A titre d’exemple, lorsque le centre a été décoiffé récemment par les fortes pluies il y a un peu plus d’un mois, c’est la CNSS qui a pris en charge les travaux de réparation en tant que propriétaire et non la GAM qui pourtant encaisse des centaines de millions de francs guinéens par mois.

La gestion informatique : l’ensemble des équipements devraient être en réseau informatique. Dès lors, il est  nécessaire de suivre les incidents qui pourraient subvenir et affecter le bon fonctionnement des équipements afin d’éviter des coûts de réparation supérieurs aux coûts de maintenance. 

Enfin, le Partenariat technique : à juste titre,  ce service sera l’interface opérationnelle pour suivre la mise en œuvre de la convention qui lie la GAM à la CNSS. 

Cette unité opérationnelle ne remet nullement en cause la convention et ne vient en aucun cas se substituer à la GAM dans l’exploitation du centre mais va permettre à la CNSS de suivre l’ensemble des points cités précédemment. 

Cette unité est différente du comité de coordination que prévoit la convention et qui n’a pas un rôle opérationnel.

La Direction médicale sera en charge de coordonner les activités médicales suivant la politique nationale de santé du Gouvernement. 

Cette  nouvelle direction vient consacrer la volonté de la mise en place de la nouvelle offre de soins ambulatoires en cours de réalisation. C’est la maitrise des coûts de soins afin que les assurés et la population puissent accéder aux services proposés par le centre.

En dernier lieu, la restructuration détache le médecin conseil des deux autres fonctions, car le médecin conseil a pour rôle de conseiller le directeur général dans la maîtrise des dépenses de santé ( remboursement des frais médicaux et pharmaceutiques, détermination du niveau des rentes à verser dans le  cadre des accidents de travail).

L’ensemble de ces fonctions étaient concentrés dans les mains d’une seule personne et qui favorisait la surfacturation et l’opacité dans les traitements des dossiers.

Notre seule volonté est de clarifier,  préciser et séparer les fonctions jusqu’à présent concentré dans les mains d’une seule personne et de sa nièce dont le contrat a été octroyé sans aucun appel d’offre.

Ce travail de réorganisation concerne les directions fonctionnelles de l’ensemble de la CNSS depuis notre arrivée à la tête de la CNSS pour une meilleure efficacité de la structure au service des assurés et des intérêts collectifs.

La Direction Générale de la CNSS

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...