Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le principe « un pays, deux systèmes » contribue à la prospérité et à la stabilité de Hong Kong

 Feng Xuezhi et Jin Chen, journalistes au Quotidien du Peuple

Rétrocédé à la Chine il y a 25 ans, Hong Kong s’appuie pleinement sur ses atouts institutionnels liés au principe « un pays, deux systèmes » et consolide en permanence ses atouts compétitifs, rendant sa société et son économie de plus en plus prospères et stables.

Comme une série de vols d’essais et les entraînements ont été achevés récemment, la troisième piste de l’aéroport international de Hong Kong, après six ans de construction, sera mise en service cette année.

« Nous avons en face de nous la troisième piste de l’aéroport, et le nouveau terminal se trouve à côté. Nous allons construire des complexes avec des hôtels et des commerces de ce côté », a présenté Fred Lam Tin-fuk, président de l’Autorité aéroportuaire de Hong Kong, en montrant des projets qui seront bientôt achevés sur un plan. Pour la troisième piste, à part la piste elle-même, il faut aussi prévoir un nouveau système de traitement de bagages et des infrastructures de transports connexes, « comme si nous construisions un nouvel aéroport à côté de l’aéroport actuel. »

Nous pouvons atteindre plus de la moitié de la population mondiale en cinq heures de vol puisque Hong Kong est bien situé sur le plan géographique. L’aéroport a été un pilier très important dans le développement économique de Hong Kong. En 2018, ayant enregistré un trafic annuel de près de 75 millions de voyageurs, l’aéroport international de Hong Kong est parmi les aéroports les plus fréquentés au monde. Il prend aussi la première place mondiale en matière de trafic aérien de marchandises par an, qui a dépassé 5 millions de tonnes.

La performance remarquable de l’aéroport international de Hong Kong reflète l’essor économique de Hong Kong rétrocédé à la Chine il y a 25 ans. Depuis la rétrocession, l’économie hongkongaise n’a cessé de se développer, et Hong Kong a maintenu et renforcé son statut en tant que centre international de finance, de commerce et de navigation, et a consolidé et développé sans cesse ses atouts industriels.

Le succès de Hong Kong dans le passé et son développement actuel n’auraient pas été possibles sans le développement rapide de la Chine, qui est la plus grande opportunité de développement que l’économie hongkongaise a saisie, et constitue aussi la plus grande source de confiance de Hong Kong pour maintenir sa prospérité. Le principe « un pays, deux systèmes » est le plus grand atout qui a contribué au développement de Hong Kong, lequel a toujours respecté le principe fondamental d’ »un pays » et a tiré profit de « deux systèmes » avec souplesse.

Depuis la rétrocession, le système financier de Hong Kong reste toujours stable. « Cela s’explique par les politiques prudentes et la règlementation bien développée, et également par les avantages uniques de Hong Kong qui s’appuie sur la partie continentale de la Chine et se trouve ouvert au monde », a dit Eddie Yue Wai-man, directeur général de l’Autorité monétaire de Hong Kong.

Grâce au soutien des autorités centrales, Hong Kong a déjà créé le plus grand hub offshore en RMB au monde, son marché des capitaux ne cessant de grandir et de se renforcer. Jusqu’en janvier 2022, l’épargne en RMB et le solde de certificat de dépôt ont atteint 1113,5 milliards de yuans. Jusqu’en avril 2022, 1 370 entreprises de la partie continentale de la Chine sont cotées à Hong Kong, soit 53,3% du nombre de société cotées en Hong Kong Stock Exchange, avec une capitalisation boursière de 37 600 milliards de dollars de Hong Kong, soit 77,7% de la capitalisation boursière totale de la bourse de Hong Kong.

« Le principe ‘un pays, deux systèmes’ a doté Hongkong des avantages uniques sur le plan d’environnement d’affaires », a dit Jimmy Chiang, directeur général associé d’InvestHK, agence gouvernementale chargée de promouvoir les investisseurs étrangers à Hong Kong. Sous la protection de la loi fondamentale, Hong Kong est devenu l’une des économies la plus libre du monde, tout en maintenant un régime fiscal simple avec des taux d’imposition faibles, ce qui constitue un point très attractif pour les entreprises.

Jusqu’à la fin 2021, un nouveau nombre record de 9 049 entreprises de la partie continentale de la Chine et étrangères ont ouvert un bureau à Hong Kong, dont 1 457 y ont créé un siège régional. « Nous avons aidé 333 entreprises à s’installer ou à s’agrandir à Hong Kong en 2021, dont 186 ont choisi d’investir à Hong Kong parce qu’elles pensent que la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao apporte des opportunités de développement », a poursuivi Jimmy Chiang.

D’un côté, Hong Kong peut fournir des services aux entreprises de la partie continentale de la Chine, comme les services juridiques et de financement, afin de les aider à réussir leur implantation ailleurs, et de l’autre, Hong Kong peut faire venir des institutions internationales d’investissement et des entreprises internationales en les aidant à bien profiter des ressources de la région de la Grande Baie, en vue d’un meilleur développement en Asie, voir au monde.

Le 14e plan quinquennal (2021-2025) a montré de belles perspectives de développement pour Hong Kong. La construction de la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao se poursuit, offrant de nouvelles opportunités à Hong Kong, qui a redoublé d’efforts ces dernières années pour promouvoir le marché du RMB offshore, créer un centre régional pour le commerce de la propriété intellectuelle à Hong Kong, et pour faire avancer les affaires relatives aux lois internationales et les services de règlement des différends, et autres.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...