Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le ministre Idi Amin crève l’abcès: « quand les dirigeants et les religieux seront droits, le peuple le sera »

Le ministre délégué à la Défense nationale, Aboubacar Sidiki Camara alias Idi Amin, a présidé la cérémonie de clôture du Forum national inter-religieux organisé du 14 au 15 juillet 2022 au palais du peuple.
 Comme beaucoup l’affirmaient, le ministre Idi Amin, l’a aussi réitéré: « En République de Guinée, majoritairement musulmans et chrétiens, nous n’avons pas de problèmes inter-religieux. »
Aboubacar Sidiki Camara a rappelé l’histoire d’amour entre les religions musulmanes et chrétiennes, notamment le fait que des musulmans soient reçus par des chrétiens et que le prophète Muhammad et sa communauté prient sur le corps d’un chrétien. Il a ensuite demandé aux religieux guinéens d’être sur le droit chemin et d’amener les dirigeants à l’être, car, dit-il, si les dirigeants et les religieux sont droits, le peuple le sera aussi: « Les deux religions [musulmane et chrétienne] se réunissent plutôt pour que leurs brebis puissent dans le même enclos. Aucun musulman averti ne peut contester que le premier soutien à notre religion fut par les chrétiens. Rappelez-vous que le premier exode de l’islam a été reçu par le Negus d’Éthiopie, chrétien. Le jour que le Negus est mort, Dieu a envoyé l’Ange Grabriel pour informer notre prophète Muhammad (PSL) et a ordonné de prier sur corps. Le prophète a posé de la question ‘comment puis-je prier sur un corps qui n’est pas là?’ Faites face à l’empire du Negus et priez sur son corps. Les musulmans ont prié sur le corps d’un chrétien. C’est un exemple que nous devons entretenir. Dans notre pays nous n’avons pas de problèmes inter-religieux. […] Vous savez, les chefs politiques que nous sommes, sont entre les populations et les problèmes de ce monde ici bas. Et vous, vous êtes entre les populations, nous et les problèmes d’ici bas et l’Au-delà. Vous êtes entre nous et le monde ici bas pour nous éclairer et entre nous et le Bon Dieu à l’Au-delà. Donc vous devrez nous éduquer, nous éclairer, nous rappeler. Vous n’avez de camp que celui de Dieu. C’est ce manque d’éducation qui fait qu’il y a des problèmes. Rappelez-vous quand le khalife Oumar a été désigné, il a refusé, parce qu’il a peur. Aujourd’hui on n’a pas peur de la responsabilité, parce qu’on ne craint pas Dieu. Aidez-nous à craindre Dieu. Lorsque le peuple sera sauvé, lorsque vous et nous allons prendre un chemin droit, quand les dirigeants et les religieux seront droits, le peuple sera droit. Il n’y a pas d’équivoques là dessus. Rappelez-vous des versets de la sourate Mulk. Le jour où il n’aura pas d’autres chemins où aller sauf face à Dieu. Ce jour là, nous les ministres que vous vénérez aujourd’hui, les chefs d’État, vous allez voir tout le monde enchaîné aux bras, au coup et aux pieds. Pourtant tu n’as pas où aller. Parce qu’on a géré les hommes et leurs biens dans cette vie. C’est à cause de ce pouvoir là qu’on va se tuer? On vous demandera si vous nous avez avertis, si vous avez éduqué votre peuple, si vous avez informé votre oumma. Ce jour là vous serez demandés. Que Dieu nous facilite tous ce jour là. »

Lire vidéo :

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...