Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le FNDC réagit à la mise en garde à lui faite par le Parquet de Conakry 

A la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée ce dimanche 5 juin 2022, le Procureur général près la Cour d’appel de Conakry s’est offusqué face à la marche funèbre projetée par le Front national pour la défense de la Constitution pour le jeune Thierno Mamadou Diallo, tué par balle mercredi 1er juin dernier, à Hamdallaye. 

Quelques heures seulement après la sortie médiatique de Charles Wright, les mis en cause sont sortis de leurs gongs, notamment à travers un communiqué dans lequel ils écrivent avoir été « surpris de la déclaration va-t-en guerre du Procureur général, Charles Wright, menaçant de sévir contre les acteurs sociopolitiques à l’initiative de l’exercice du droit de manifestation en Guinée ».

« Le FNDC condamne ces propos du Procureur général et lui rappelle qu’il n’a ni qualité encore moins le droit d’interdire le droit de manifestation pacifique en Guinée », lit-on entre autres lignes.

En outre, les tenants du Front national Pour la Défense de la Constitution indiquent que ces déclarations rappellent, malheureusement, les souvenirs sombres de la répression des manifestations dans notre pays.

« Le FNDC se réserve le droit de citer le Procureur général parmi les responsables de la répression sanglante des prochaines manifestations en Guinée », conclut le communiqué dont Guinéenews s’est procuré copie.

S’achemine-t-on vers un bras de fer entre Charles Wright et le FNDC de Foniké  Menguè en faveur duquel il a révélé une confidence ayant contribué à décrier son prédécesseur Sidy Souleymane Ndiaye ? À cette allure, l’on est tenté d’écrire que rien n’est moins sûr.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :