Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le développement de l’économie verte favorise les emplois verts

Li Nan

« Serveur d’énergie polyvalent  », «  technicien en génie métallurgique de l’énergie thermique  »,  «  technicien en génie de l’assainissement de l’environnement  »… Ces métiers ont un point commun : ce sont tous des « métiers verts ». Récemment, le ministère chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale a rendu public le nouveau catalogue révisé des classifications professionnelles de la République populaire de Chine auprès de la société. La nouvelle édition du catalogue a listé 133 métiers verts contre une base de 127 postes marqués comme métiers verts dans l’édition 2015. Stimulés par l’objectif de pic de carbone et de développement neutre en carbone, un certain nombre d’emplois verts ont littéralement poussé comme des champignons, élargissant constamment de nouveaux espaces d’emploi et de développement.

Les activités professionnelles vertes ont comme caractéristiques la « protection de l’environnement, les faibles émissions de carbone et le recyclage », et se concentrent sur le développement durable de la production, de la vie et de l’environnement écologique. Ces emplois comprennent principalement la surveillance de l’environnement écologique, la protection, la gouvernance, la production d’énergie verte nouvelle, le recyclage et l’utilisation des déchets, ainsi que la recherche scientifique connexe, la recherche et le développement technologiques, la planification de la conception, etc. Le développement vigoureux des emplois verts reflète la popularité croissante du concept de « l’eau pure et les montagnes vertes sont des montagnes d’or et des montagnes d’argent  ». Derrière cela se révèle aussi le développement rapide de l’économie verte chinoise et la croissance continue de nouvelles industries et de nouveaux formats.

Le développement vert est une exigence incontournable pour construire un système économique moderne de haute qualité et une solution fondamentale au problème de la pollution. La promotion du développement vert est indissociable du soutien des industries vertes et des talents concernés. L’échelle de développement et d’utilisation des énergies renouvelables de la Chine se classe au premier rang mondial, et le plus grand marché mondial d’échange d’émissions de carbone a été officiellement lancé en Chine l’année dernière. Poussés par une demande pertinente du marché, des métiers verts tels qu’«  expert en mesure de séquestration du carbone  » et «  ouvrier de valorisation du carbone  » ont vu le jour. La nouvelle édition du catalogue comprend de nouvelles formes d’entreprises et de nouveaux emplois, y compris des emplois verts, ce qui est d’une grande importance pour renforcer la reconnaissance sociale des employés, favoriser l’emploi et l’entrepreneuriat, conduire la réforme de l’enseignement et de la formation professionnels et promouvoir un développement économique de haute qualité.

Qui dit nouveaux emplois dit aussi de nouvelles opportunités. Au cours de la période du 14e plan quinquennal, la construction de la civilisation écologique de la Chine est entrée dans une période critique dans laquelle la réduction du carbone est l’orientation stratégique clé, la réduction de la pollution et la réduction du carbone sont promues pour entrer en synergie, le développement économique et social est encouragé pour une transformation verte globale, et l’amélioration de la qualité de l’environnement écologique passe d’un changement quantitatif à un changement qualitatif. Les données montrent qu’il est estimé que le nombre de talents « double carbone » requis par la Chine au cours de la période du 14e Plan quinquennal est d’environ 550 000 à 1 million. Pour mettre en œuvre l’action «  double carbone  » et favoriser la construction d’une belle Chine, il est nécessaire de développer constamment les industries vertes et à faibles émissions de carbone, renforcer l’innovation technologique et créer une scène permettant aux talents verts de poursuivre leurs rêves.

L’essor de nouvelles professions offre plus de choix d’emplois aux employés et reflète également les changements dans les perspectives d’emploi des gens. Selon l’enquête, les jeunes sont les principaux praticiens des nouveaux métiers, avec plus de 90% des actifs appartenant aux générations post-80 et post-90. Qu’il s’agisse d’un «  consultant en économie d’énergie des bâtiments et en réduction des émissions  » répondant à l’objectif «  double carbone  », d’un «  instructeur de voyage de recherche  » à la mode, ou d’un «  technicien en ingénierie robotique  » à la mode, les jeunes attendent de montrer leurs talents et de se réaliser.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...