Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le brillant élève, le soldat de réserve, le géographe, le Hafia, le coach intrépide, la corruption, Lappé comme si vous ne l’aviez jamais entendu

Lappé Bangoura, le coach du Syli national local, était ce mardi 23 février l’invité spécial de Guinéenews dans son émission débat interactif « Sans Concession » sur sa page www.facebook.com/Guineenews Boubahcom.

Interrogé sur les cas de corruption, le médaillé de bronze au dernier championnat des Nations d’Afrique (CHAN) au Cameroun, a mis au défi quiconque de prouver qu’il a été une fois impliqué dans une quelconque corruption. Par contre, Lappé Bangoura se targue de faire ce que bien d’entraineurs ne feront jamais, mettre la main à la poche pour ses joueurs.

« Je mets au défi n’importe qui en Guinée… Je fais partie des rares entraineurs qui prennent leur argent et le donne à un joueur. Celui qui dit le contraire, Mettez nous face-à-face. Même quand je forme un joueur, s’il quitte mon club pour aller ailleurs, je coupe le contact. Je prends l’exemple sur Amadou Diawara sur tant d’autres, c’est mon joueur, pour sa sortie de la Guinée, c’est moi qui ai mis les moyens. Demandez à Amadou Diawara s’il y a eu un franc entre lui et moi et, c’est pareil pour François Kamano. Moi, j’ai un club où je mets de l’argent pour faire des joueurs… », a-t-il expliqué.

Parlant de sa carrière, Lappé Bangoura dira ceci : « depuis 1991, je suis dans le football. C’est un réel plaisir pour moi. J’ai été très bien à l’école, mes camarades de promotion peuvent le témoigner ainsi que ceux qui m’ont enseigné. J’ai entrainé même mon grand frère de lait et après, j’ai accepté de me former (…). Je suis Géographe de formation et j’ai enseigné pendant 11 ans. J’ai des élèves aujourd’hui qui sont des hauts cadres du pays même mon épouse a été mon élève. J’ai commencé ma carrière à Hafia Football Club en tant qu’entraineur assistant. C’est de là que Bouba Sampil m’a vu et c’est Chérif Souleymane qui me l’a proposé (…). J’ai été un très bon joueur, j’ai fait ligue 1 et j’étudiais au même moment. J’ai joué les compétitions inter-quartiers qui, à l’époque, étaient plus important que le championnat. J’ai joué pour l’université guinéenne. J’ai joué comme latéral, axe central et stoppeur. J’ai choisi d’être coach parce que je suis leader d’opinion. Je respecte mais je ne me soumets jamais. Je suis libre dans mon esprit, j’ai refusé l’armée sinon, je serais aujourd’hui général de l’armée. Je suis de la 22ème promotion de l’Université Gamal Abdel Nasse de Conakry. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...