Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

L’aveu de Toumba sur la mort Makambo : « on a bataillé, je l’ai maîtrisé et l’ai exécuté… »

A la barre du tribunal de première instance de Dixinn pour donner sa version des faits sur son implication présumée dans le massacre du  28 septembre, Toumba a dû se prononcer sur « la bataille » de Koundara. Toumba Diakité a avoué avoir tiré sur la tête de Dadis et bataillé avec Makambo qu’il a fini par exécuter.

Toumba dit que ce jour il ne s’attendait pas à son arrestation. Il attendait de l’argent de quelqu’un au camp de Tombo quand Beugré l’a appelé pour lui dire que Makambo a arrêté ses hommes qu’il a fait emprisonner au PM3. C’est là que tout est parti, selon lui. Il est allé alors faire libérer ces hommes après que Makambo ait refusé de les libérer.  Le général Baldé, alors haut commandant de la gendarmerie, est allé informer Dadis que Toumba a libéré les hommes qui ont été arrêtés. C’est ainsi que Dadis est venu le voir au camp Koundara – baptisé Makambo – avec Makambo, le général Baldé et autres… « Leur plan c’était de me tuer  et de dire qu’ils ont voulu m’arrêter [pour les évènements du 28 septembre], j’ai répliqué, c’est ainsi que j’ai été tué », estime Toumba.

Selon Toumba, quand Dadis est arrivé au camp, il a commencé à tempêter. Il a commis l’irréparable en allant le gifler. « J’ai alors demandé à ma garde de me donner mon arme… J’ai tiré sur la tête de Dadis, parce que c’est lui qui est responsable de tout cela. Pendant ce temps, je voyais Makambo aller prendre l’autre arme […] –  Makambo, il intimidait déjà les gens au camp ; il marchait avec sa hache et la nuit, il marchait pied nuit – je me suis précipité sur lui, j’ai bataillé avec Makambo, je l’ai maîtrisé et je l’ai exécuté. Quand j’ai fini avec Makambo, les autres ont fui, ils sont descendus dans l’Océan atlantique. Le général Baldé [Ibrahima] a eu de la chance parce que je ne l’ai pas vu. Il s’est agrippé sur le pied de  la personne qui l’a pris pour l’envoyer vers moi en disant : ne m’envoie pas ! Ne m’envoie pas ! Quand on l’a laissé, il a nagé jusqu’à Boulbinet… », a dit Toumba.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...