Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

L’art de la céramique a redynamisé un village en Chine

Bi Jingjin, journaliste au Quotidien du Peuple

Grâce aux artistes qui ont introduit les objets d’art en céramique et avec le soutien du gouvernement, le village de Huashu’ao, autrefois difficile d’accès et pauvre dans la province du Henan, est devenu un village prospère et dynamique, réputé pour l’art de la céramique.

Dans le village de Huashu’ao du comté de Luoning de la ville de Luoyang de la province du Henan, on voit partout de grands cuviers en céramique. Ils servent de pot de fleurs, de barrière et de poubelle dans les rues, mais aussi de panneau de signalisation et de panneau d’affichage dans le village. En outre, ils sont aussi utilisés comme des étagères de marchandises dans les magasins et des tables à thé dans les salles de réunion. Même les sentiers dans les vallées du village sont pavés en cuviers.

Le village compte 9 999 cuviers, qui font partie des collections précieuses de Guo Aihe, artiste céramiste chinois de renom et président du musée d’art de Luoyang Sancai (un type de céramique chinoise faisant appel à des glaçures de trois couleurs). Il y a neuf ans, Guo Aihe et sa famille sont passés par le village lors d’un voyage en voiture. « C’est un village charmant avec une forte culture, et les villageois sont hospitaliers », a-t-il dit.

À l’époque, le village de Huashu’ao était isolé et accueillait peu de visiteurs. La majorité des jeunes villageois travaillaient hors du village. Le vieux village était délabré aux yeux des villageois, mais Guo Aihe le considérait comme un lieu idéal pour la création artistique puisque le village offrait un environnement de création optimal et une riche source de matériaux céramiques. « Le village a besoin de l’art pour se redynamiser », a déclaré Guo Aihe.

Il s’est donc installé dans le village avec l’équipe d’artistes céramistes de son musée, et ont découvert la valeur artistique potentielle des vieilles maisons et des objets jugés inutiles par les villageois. Ils ont demandé aux villageois de ne pas démolir les vieilles maisons et les ont transformés en salles d’exposition. Ils ont recouvert les murs en terre de carreaux en céramique pour les transformer en murs artistiques. Ils ont également restauré les Yaodong, maisons troglodytes chinois, et y ont posé des œuvres d’art et des cafetières, transformant ces maisonsgrottes en espace de loisirs.

Les œuvres d’art en céramique Sancai, comme peinture sur porcelaine, poterie émaillée et art environnemental, ont été réalisées par Guo Aihe et son équipe avec des matériaux locaux. Ils les sont utilisées pour décorer les vieilles maisons, les murs en terre et les maisons-grottes du village, intégrant ainsi l’art aux vieux bâtiments et objets du village tout en conservant l’aspect original du village, tel est le principe directeur qu’ils ont adopté lors de la rénovation.

Son équipe n’a pas démoli une seule vielle maison, ni modifié l’usage d’une seule parcelle de terre arable au cours des sept ou huit dernières années. Aujourd’hui, les huit ménages du village ont tous construit de nouvelles maisons dans le village rénové, et certains d’entre eux gèrent même des chambres d’hôte, car le village accueille de plus en plus de touristes.

Entre le début des travaux en 2015 et l’arrivée des premiers visiteurs dans le village rénové en 2017, le gouvernement du comté de Luoning a investi 15 millions de yuans (2,24 millions de dollars) dans la construction d’infrastructures et de routes goudronnées, qui reliera le village à l’axe de transport principal, ainsi que pour planter des colzas et des tournesols sur une vaste zone, rendant le village de plus en plus charmant.

Guo Aihe a payé de sa propre poche pour subventionner les villageois. Les villageois gardent tous les revenus générés par la culture du blé dans le village, et reçoivent également des subventions en fonction de la superficie de la terre cultivée et de celle de leur maison en terre et maison-grotte.

En outre, Guo Aihe paie certains villageois pour préparer les repas des visiteurs et des personnels. Il a promis que seuls les villageois pourraient gérer les chambres d’hôte et les restaurants et percevoir des revenus par ces activités.

Grâce aux efforts continus des artistes céramistes, le village d’une superficie de plus de 3 000 mu (200 hectares), qui était dans un mauvais état, est devenu le village international d’art céramique Sancai de Luoyang, avec de nouveaux et de vieux bâtiments, décorés par l’art de la céramique. Le village, avec son beau paysage, accueille de plus en plus de touristes. De nombreux villageois sont retournés dans leur village natal pour créer leur propre entreprise en gérant des chambres d’hôte. D’autres retournent et travailler pour entretenir des bâtiments et des routes, ou tondre les pelouses.

L’art a changé le village et a enrichi les villageois, mais Guo Aihe et son équipe vont aller plus loin. « Je me projette dans les 50 ans à venir quant à la planification du développement du village de l’art de la céramique. Je réfléchis chaque minute pour apporter plus de bénéfices aux villageois par ajouter plus d’éléments artistiques au village », a-t-il dit. « Avec des montagnes verdoyantes et des eaux limpides, le comté de Luoning a aussi une forte dimension culturelle. Dynamiser le village par l’art, c’est faisable ici. J’espère que ce village de la céramique que nous avons créé ici pourra ensuite améliorer le goût artistique des villageois et redynamiser les zones rurales par l’art », a-t-il poursuivi.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...