Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lansana Komara du RPG sur le dialogue : « on ne peut pas y aller avec un couteau à la gorge »

L’ancien parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, a réaffirmé à qui veut l’entendre son attachement à la satisfaction de ses préalables pour pouvoir reprendre sa place autour de la table du dialogue

C’est son Secrétaire administratif, Lansana Komara qui l’a martelé ce samedi 26 novembre à l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire à Conakry.

 «Comment pouvez-vous aller au dialogue si vous avez le couteau à la gorge ? Nous avons besoin d’aller au dialogue mais, pas avec un couteau à la gorge. Qu’est-ce qu’on va dire, le couteau étant à la gorge. C’est pourquoi nous avons demandé dans un premier temps de nous enlever le couteau à la gorge et nous permettre de discuter sereinement avec nos autorités, avec tous ceux qui sont opposés à notre point de vue pour que nous puissions vraiment aller vers une vie constitutionnelle normale. Mais jusqu’à présent, ce couteau est à la gorge et on ne sait pas quand est-ce qu’ils vont nous égorger. Et ce couteau, c’est le fait d’arrêter nos responsables. Et pendant près de 8 mois, on ne dit rien et ils sont là. Il y en a d’autres qui sont en exile. Et on vous dit maintenant, venez on va parler, on va régler tout autour de la table. Est-ce que cela c’est possible ? … Nous avons besoin de voir nos compagnons parmi nous dans la salle de dialogue pour discuter de l’avenir de notre pays. C’est extrêmement important. Si des gens sont arrêtés pour des délits qui n’ont pas de preuves, la loi voudrait qu’ils soient purement et simplement libérés. Et c’est ce que nous demandons toujours et nous continuons à demander cela. Nous avons bon espoir que notre cri du cœur tombera dans de bonne oreilles pour que les Guinéens se retrouvent le plus rapidement possible au tour de la table…Il y a d’autres partis politiques qu’on appelle les Forces politiques qui vont s’ajouter à nous. La main du quatuor reste toujours tendue pour que nous puissions nous retrouver autour de la table. », a cependant rassuré l’ancien ministre, Lansana Komara.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...