Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

L’Ambassadeur de l’UE en Guinée pose la 1ère pierre de la nouvelle maternité de l’hôpital préfectoral de Beyla dans la région de N’zérékoré.

Communiqué – Beyla, le 10 mars 2022 – En présence des autorités administratives et sanitaires, l’Ambassadeur de l’Union européenne, S.E.M Josep Coll, en visite officielle dans la région, a procédé à la pose de la première pierre de la future nouvelle maternité de Beyla qui sera construite et composée de plusieurs services dont un bloc opératoire, un service de gynécologie obstétrique et un autre pour l’imagerie répondant tous, aux exigences du Paquet Complémentaires d’Activités (PCA).

Grâce au financement de l’Union européenne, la France et l’Allemagne, la construction de cette nouvelle maternité fait partie d’un programme de construction/réhabilitation/équipements de 19 infrastructures sanitaires mise en œuvre par Expertise France dans le cadre du programme d’appui au renforcement du système de santé (PASA2).

PASA2 est composé de 5 volets qui visent à renforcer la qualité du système de santé dans le but d’améliorer la santé des mères et des enfants de moins de 5 ans. Et cela témoigne de l’engagement continu et conjoint, de l’Equipe Europe (l’Union européenne et ses Etats membres), aux côtés des autorités sanitaires guinéennes, en faveur du renforcement du système de santé, au bénéfice de la population guinéenne.

En plus du respect des dernières normes et standards, la construction de la nouvelle maternité de Beyla prendra en compte également, l’intégration des aspects du genre, des aménagements permettant l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, la disponibilité continue d’eau potable par un forage et de l’énergie solaire. La maternité sera équipée et le renforcement du personnel à l’utilisation et la maintenance de toutes ces dotations est déjà effectif avec une formation qualifiante d’un mois à l’Institut Supérieur de Technologie (IST) de Mamou.

SEM L’Ambassadeur a mis à profit sa mission régionale pour également visiter la sous-préfecture de Boola où il est également prévu dans le cadre du même programme, la construction d’un Centre de Santé Rural flambant neuf composé de six (6) ouvrages qui sont : un accueil et triage des patients, la consultation, la maternité, la pharmacie/laboratoire, les bâtiments administratifs/logistique et les logements de la sage-femme ainsi que celui du chef de centre répondant tous aux exigences du Paquet Minimum d’Activités (PMA).

La cérémonie de pose de 1ère pierre fût une occasion mise à profit par SE Monsieur l’Ambassadeur de l’Union européenne pour échanger avec les acteurs locaux en vue de s’enquérir des avancées et de l’impact du projet PASA2 sur les bénéficiaires.

Enfin, la cérémonie s’est très bien terminée avec la satisfaction de toutes les parties. A rappeler que ce financement s’inscrit dans la continuité de l’engagement de l’Union européenne pour la relance et le renforcement du système de santé en Guinée.

COMPLEMENT D’INFORMATION :

LE PROGRAMME D’APPUI AU RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE EN GUINEE (PASA2), financé par l’Union européenne), cofinancé par la France et l’Allemagne, est piloté par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et exécuté en gestion déléguée par deux agences Etats-membres de l’Union européenne, que sont Expertise France et la GIZ.

La mise en œuvre du programme a démarré depuis le 1er novembre 2019 et terminera le 27 février 2023 (40 mois). Il vise à renforcer la gouvernance du secteur de la santé afin d’améliorer l’accès de la population à des soins de santé de qualité de base, permettre d’améliorer la santé maternelle et infantile ainsi que sa résilience aux crises épidémiologiques. Il apporte un appui à deux niveaux : au niveau central à Conakry, et au niveau déconcentré dans 6 préfectures de la région de N’Zérékoré et deux préfectures attenantes (Kissidougou, Kérouané).

Expertise France est en charge des activités de renforcement de la gouvernance dans le champ de
la gestion financière du Ministère de la santé (volet 1), en collaboration avec la GIZ qui travaillera sur
les ressources humaines et la coordination du secteur santé. Expertise France est également en
charge de l’amélioration des infrastructures sanitaires, des équipements et de la maintenance dans la
zone cible (volet 5), en lien avec la GIZ sur la demande et l’offre de soins (volets 2, 3, 4).

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :