Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Laissons le pouvoir de la coopération et du progrès devenir de plus en plus fort

Guo Jiping, pour le Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews

Cinq ans après, l’aiguille des heures de la coopération des BRICS pointe à nouveau vers le « moment de la Chine ».

En tant que présidente du groupe des BRICS en 2022, la Chine va accueillir la 14e réunion des dirigeants des BRICS. En se concentrant sur le thème de « L’établissement d’un partenariat de haute qualité et la création d’une nouvelle ère de développement mondialé, la Chine a travaillé avec ses partenaires des BRICS -le Brésil, la Russie, l’Inde et l’Afrique du Sud- pour dessiner un nouveau plan de développement de haute qualité et faire porter une voix plus forte d’unité et de coopération.

D’un concept d’investissement dans un rapport de recherche, il est devenu la première force majeure sur la scène internationale avec des pays non occidentaux comme corps principal. Le cours extraordinaire de 16 ans de coopération des BRICS n’est qu’un éclair dans le long fleuve de l’histoire humaine, mais c’est un nouveau chapitre de développement et de coopération.

Depuis le 21e siècle, les marchés émergents et les pays en développement dans leur ensemble ont montré une dynamique croissante et un potentiel de développement plus forts, jouant un rôle de plus en plus important dans la structure politique et économique mondiale, et l’équilibre international des pouvoirs a illustré « le changement le plus révolutionnaire » des temps modernes. Selon les statistiques, de 2000 à 2019, la croissance économique moyenne annuelle des marchés émergents et des pays en développement était supérieure d’environ 3,65 points de pourcentage à celle des pays développés, et leur part dans l’économie mondiale a augmenté à plus de 40%. Et en tant que leader, les pays des BRICS représentent environ 25% de la production économique mondiale totale et 18% du volume total des échanges mondiaux. Ces dernières années, ils ont contribué à hauteur de 50% à la croissance économique mondiale.

L’unité et la coopération des pays BRICS sont conformes à la tendance du développement social humain et à l’évolution du modèle international. Cela peut sembler accidentel, mais c’est en fait une nécessité historique.

Dans le processus de développement mondial et l’évolution du modèle international, les pays BRICS sont à des stades de développement similaires, entreprennent des missions historiques similaires et ont les mêmes objectifs de développement. La mise en place et le développement du mécanisme de coopération des BRICS reflètent la tendance du progrès historique et la direction du développement humain. « Le mécanisme des BRICS a apporté un nouveau choix au monde, à savoir le dialogue et la coopération », a souligné un professeur à l’Université de technologie de Durban, en Afrique du Sud.

Du point de vue du processus historique de développement respectif et commun des cinq pays, les  BRICS ont pris la réunion des dirigeants comme guide pour établir un cadre de coopération tous azimuts et à plusieurs niveaux piloté par la « triple traction » de l’économie, du commerce, de la finance, de la sécurité politique et des échanges interpersonnels et culturels. Sur leur route, les  BRICS ont activement exploré l’établissement d’un nouveau partenariat et le non-alignement, ouvert une nouvelle voie de respect mutuel et de progrès commun, et pratiqué un nouveau concept d’avantage mutuel et de coopération gagnant-gagnant, devenant un vivant exemple de la construction d’un nouveau type de relations internationales.

Jim O’Neill, l’initiateur du concept des « BRICS », a souligné qu’en raison du rôle moteur important du développement économique de la Chine, le développement des pays BRICS a largement dépassé ses attentes. Le statut et le rôle des cinq pays du bloc dans les mécanismes multilatéraux tels que les Nations Unies, le Groupe des 20, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont été continuellement renforcés, renforçant efficacement sur la scène internationale la voix des pays émergents et des pays en développement.

« En tant que force positive, ascendante et constructive de la communauté internationale, les pays des BRICS doivent renforcer leur foi, faire face à la tempête, prendre des mesures concrètes pour promouvoir un développement pacifique, sauvegarder l’équité et la justice, défendre la démocratie et la liberté, et injecter stabilité et énergie positive dans les relations internationales dans une période de troubles et de changements », a-t-il noté.

Aller de l’avant dans la logique du progrès historique et évoluer dans la tendance du développement de l’époque. Face aux différents risques et défis, et face à la tendance historique de multi-polarisation mondiale et de démocratisation des relations internationales, il est plus important que jamais de renforcer la solidarité et la coopération entre les pays émergents et les pays en développement. Sous la direction de l’esprit d’ouverture, d’inclusion et de coopération gagnant-gagnant des BRICS, la coopération entre les BRICS s’est engagée à dessiner un cercle concentrique de développement commun, permettant à davantage de pays de participer à la cause de l’unité et du progrès, rendant le gâteau de la coopération plus gros et grand et le pouvoir du progrès de plus en plus fort, afin de contribuer davantage à la réalisation de la belle vision de la construction d’une communauté de destin humain.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :